Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En savoir plus

SUR LE NET

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

En savoir plus

SUR LE NET

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

  • En direct : "L'emploi doit être une préoccupation permanente", selon Valls

    En savoir plus

  • Ukraine : l'UE pose un ultimatum à la Russie avant de nouvelles sanctions

    En savoir plus

  • La contestation anti-gouvernementale vire au chaos à Islamabad

    En savoir plus

  • Golan : les Casques bleus philippins "saufs", les fidjiens toujours détenus

    En savoir plus

  • Après deux ans de captivité au Mali, deux diplomates algériens libérés

    En savoir plus

  • Offensive irakienne et frappes américaines contre l'EI à Amerli

    En savoir plus

  • UE : Tusk président du Conseil, Mogherini chef de la diplomatie

    En savoir plus

  • Les frondeurs du PS ne sont pas à La Rochelle "pour rompre"

    En savoir plus

  • Nouvelle peine de prison à vie pour le guide suprême des Frères musulmans

    En savoir plus

  • Judo : Teddy Riner décroche un 7e titre de champion du monde

    En savoir plus

  • Selon Pretoria, le Lesotho est en proie à un "coup d'État"

    En savoir plus

  • Taubira "assume les conséquences" de sa présence chez les frondeurs du PS

    En savoir plus

  • Un cargo ukrainien s'écrase dans le sud de l'Algérie

    En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

Asie - pacifique

Des dizaines de morts après des émeutes dans la région musulmane du Xinjiang

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/06/2013

Selon l'agence officielle Chine nouvelle, au moins 27 personnes ont trouvé la mort dans des émeutes mercredi matin dans le Xinjiang, à majorité musulmane. Il s'agit des violences les plus meurtrières dans la région depuis juillet 2009.

Au moins 27 personnes ont été tuées dans de nouvelles émeutes, mercredi 26 juin au matin, dans la région chinoise à majorité musulmane du Xinjiang (nord-ouest du pays), rapporte l'agence Chine nouvelle. Dix-sept personnes ont été tuées - neuf policiers et vigiles ainsi que huit civils - avant que la police ouvre le feu et tue 10 émeutiers, a déclaré un responsable sous couvert de l'anonymat à l'agence officielle chinoise.

Vers 6 h mercredi (22h GMT mardi), "des émeutiers armés de couteaux ont attaqué les postes de police et le bâtiment du gouvernement local" de la ville de Lukqun, située à environ 250 km au sud-est de la capitale régionale Urumqi et non loin de l'oasis de Turpan, selon Chine Nouvelle.

Les émeutiers ont "poignardé des gens et mis le feu aux véhicules de police", a ajouté l'agence, citant des responsables régionaux du Parti communiste chinois (PCC). Trois émeutiers ont été arrêtés sur place et la police était à la poursuite de ceux qui se sont enfuis, a ajouté Chine Nouvelle, sans pouvoir préciser leur nombre.

Il s'agit des violences les plus meurtrières dans leXinjiang depuis juillet 2009, lorsque près de 200 personnesavaient péri dans des affrontements à caractère ethnique à
Urumqi, la capitale provinciale.

La minorité ouïghoure accusée de séparatisme

Ces nouveaux heurts meurtriers interviennent après que, mi-avril, des affrontements armés ont fait 21 morts, dont six policiers, entre des "séparatistes" de la minorité ouïghoure, la population turcophone musulmane du Xinjiang, et des policiers, selon la version officielle chinoise.

Le Xinjiang est régulièrement secoué par des troubles en raison des fortes tensions entre Hans, l'ethnie ultra-majoritaire en Chine, et Ouïghours, invariablement accusés de "terrorisme" ou de "séparatisme" par les autorités.

Avec dépêches

Première publication : 26/06/2013

  • CHINE

    Nouvelle vague de violences entre Hans et Ouïghours au Xinjiang

    En savoir plus

  • CHINE

    Incidents meurtriers dans un poste de police du Xinjiang

    En savoir plus

  • CHINE

    Tensions à Urumqi, un an après les sanglantes émeutes interethniques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)