Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Cambodge : les travailleurs exigent une hausse des salaires

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dites 33 !

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Effrayer, semer la zizanie, recruter"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

  • Les États-Unis frappent le cœur de l’EI en Syrie

    En savoir plus

  • Rapt du Français en Algérie : qui se cache derrière les "Soldats du califat" ?

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

  • L'armée tue deux Palestiniens accusés de la mort de trois Israéliens

    En savoir plus

  • Le président chinois, principal absent du sommet sur le climat

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "L'EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

Asie - pacifique

Des dizaines de morts après des émeutes dans la région musulmane du Xinjiang

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/06/2013

Selon l'agence officielle Chine nouvelle, au moins 27 personnes ont trouvé la mort dans des émeutes mercredi matin dans le Xinjiang, à majorité musulmane. Il s'agit des violences les plus meurtrières dans la région depuis juillet 2009.

Au moins 27 personnes ont été tuées dans de nouvelles émeutes, mercredi 26 juin au matin, dans la région chinoise à majorité musulmane du Xinjiang (nord-ouest du pays), rapporte l'agence Chine nouvelle. Dix-sept personnes ont été tuées - neuf policiers et vigiles ainsi que huit civils - avant que la police ouvre le feu et tue 10 émeutiers, a déclaré un responsable sous couvert de l'anonymat à l'agence officielle chinoise.

Vers 6 h mercredi (22h GMT mardi), "des émeutiers armés de couteaux ont attaqué les postes de police et le bâtiment du gouvernement local" de la ville de Lukqun, située à environ 250 km au sud-est de la capitale régionale Urumqi et non loin de l'oasis de Turpan, selon Chine Nouvelle.

Les émeutiers ont "poignardé des gens et mis le feu aux véhicules de police", a ajouté l'agence, citant des responsables régionaux du Parti communiste chinois (PCC). Trois émeutiers ont été arrêtés sur place et la police était à la poursuite de ceux qui se sont enfuis, a ajouté Chine Nouvelle, sans pouvoir préciser leur nombre.

Il s'agit des violences les plus meurtrières dans leXinjiang depuis juillet 2009, lorsque près de 200 personnesavaient péri dans des affrontements à caractère ethnique à
Urumqi, la capitale provinciale.

La minorité ouïghoure accusée de séparatisme

Ces nouveaux heurts meurtriers interviennent après que, mi-avril, des affrontements armés ont fait 21 morts, dont six policiers, entre des "séparatistes" de la minorité ouïghoure, la population turcophone musulmane du Xinjiang, et des policiers, selon la version officielle chinoise.

Le Xinjiang est régulièrement secoué par des troubles en raison des fortes tensions entre Hans, l'ethnie ultra-majoritaire en Chine, et Ouïghours, invariablement accusés de "terrorisme" ou de "séparatisme" par les autorités.

Avec dépêches

Première publication : 26/06/2013

  • CHINE

    Nouvelle vague de violences entre Hans et Ouïghours au Xinjiang

    En savoir plus

  • CHINE

    Incidents meurtriers dans un poste de police du Xinjiang

    En savoir plus

  • CHINE

    Tensions à Urumqi, un an après les sanglantes émeutes interethniques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)