Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Primaire de la gauche : un deuxième débat plus animé, des candidats plus divisés ?

En savoir plus

FOCUS

L'Italie, une base arrière du jihadisme en Europe ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Abd Al Malik : le "combattant de la culture" reprend les armes pour Camus

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La CIA à Trump: 'le silence est d'or'"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Theresa May : vers un Brexit "dur" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le PS, vote utile ?"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"Les Russes ne sont pas nos ennemis", estime le futur président bulgare

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Erasmus, 30 ans de bonheur estudiantin ?

En savoir plus

Moyen-orient

Plus de 100 000 morts depuis le début de la guerre en Syrie, selon l'OSDH

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2013

D'après l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, La guerre civile qui fait rage en Syrie depuis mars 2011 a franchi le cap des 100 000 morts, dont 36 661 civils, 18 072 rebelles et 25 407 membres des forces gouvernementales.

Au moins 100.191 personnes, en majorité des civils, ont été tuées en Syrie depuis le début du soulèvement contre le régime du président Bachar al-Assad qui s'est transformé en une guerre civile après avoir été écrasé dans le sang, selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Ce bilan comprend 36.661 civils, 18.072 rebelles et 25.407 membres de forces gouvernementales, a indiqué cette ONG qui se base sur un large réseau de militants et de sources médicales et militaires à travers le pays.

Le nombre de morts a été recensé jusqu'au 24 juin.

Parmi les civils figurent 3.330 femmes et 5.144 enfants de moins de 16 ans.

Le chiffre des rebelles tués comprend 13.539 civils qui ont pris les armes, 2.518 combattants étrangers en majorité des jihadistes et 2.015 déserteurs.

Les troupes du régime sont appuyées par des milices loyalistes, qui ont perdu 17.311 membres, et des combattants du puissant mouvement armé, le Hezbollah chiite libanais, dont 169 ont péri dans la guerre.

L'ONG recense également 2.571 corps non identifiés et affirme que le sort de plus de 10.000 détenus et celui de plusieurs centaines de soldats capturés par les rebelles reste inconnu.

AFP

Première publication : 26/06/2013

  • SYRIE

    Comment les armes des révolutionnaires libyens affluent en Syrie

    En savoir plus

  • SYRIE

    Les "Amis de la Syrie" s'accordent sur l'envoi "urgent" d'aide à la rébellion

    En savoir plus

  • SYRIE

    La CIA et des forces spéciales américaines entraînent les rebelles syriens

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)