Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Berlusconi condamné à rester avec des gens de son âge"

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Nigeria : un "colosse" économique face au défi sécuritaire (partie 2)

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigeria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Chine : la croissance ralentit à 7,4% au premier trimestre

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

  • En direct : démonstration de force des pro-Russes dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • En images : des centaines de disparus après le naufrage d’un ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Crimes de guerre en Syrie : la France veut faire saisir la CPI

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • Coupe d'Espagne : une finale Barcelone-Madrid sans Ronaldo

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

Asie - pacifique

Obama convainc Karzaï sur le bureau politique des Taliban au Qatar

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 26/06/2013

Après plusieurs jours de tensions, le président américain Barack Obama et son homologue afghan Hamid Karzaï sont finalement parvenus à s'entendre, ce mardi, sur l'ouverture d'un bureau de représentation politique officielle des Taliban à Doha.

Les négociations avancent enfin. La Maison Blanche a déclaré, mardi 25 juin, que le président afghan Hamid Karzaï était parvenu à s'entendre avec le président américain Barack Obama en faveur d'une représentation politique officielle des Taliban au Qatar. Le chef de l'État afghan s'était jusque là opposé à une telle démarche. Il n'avait guère apprécié que Washington annonce l'envoi d'émissaires à Doha quelques heures après l'ouverture, le 18 juin, de ce bureau dont il contestait la légitimité. La rencontre n'avait finalement pas eu lieu, les Américains ayant fait marche arrière.

Lors d'un appel téléphonique, les deux dirigeants ont affirmé "leur soutien à un bureau à Doha en vue de mener des négociations entre le Haut Conseil pour la paix (HCP, instance gouvernementale créée par Hamid Karzaï pour tenter de rallier les Taliban à la paix) et des représentants officiels des Taliban", a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué.

Par ailleurs, les deux présidents ont discuté de la tenue d'élections en 2014, en réaffirmant "que des élections libres, justes et crédibles seraient essentielles pour le futur du pays", indique le communiqué.

Washington veut apaiser les tensions

L'envoyé spécial américain pour l'Afghanistan et le Pakistan, James Dobbins, s'était entretenu lundi 24 juin à Kaboul avec Hamid Karzaï sur les négociations de paix avec les Taliban. Signe de la volonté américaine de calmer la récente colère de Karzaï, il y avait déclaré que Washington était "scandalisé" par la façon dont les Taliban avaient ouvert leur bureau. "L'utilisation du nom Émirat islamique" (appellation du gouvernement taliban avant sa chute en 2001, NDLR), "les symboles (et) les signes" brandis par les Taliban à l'ouverture du bureau de Doha sont "incompatibles avec ce qui avait été convenu", avait-il dénoncé.

James Dobbins a tenté ensuite de réchauffer les relations entre les deux pays en appelant le Qatar à intervenir. "Nous avons contacté le gouvernement du Qatar, nous avons protesté et nous leur avons demandé de prendre des mesures pour y remédier et ils les ont prises", avait-il dit. Le drapeau des Taliban a en effet été retiré, et la police qatarie a emporté le mât sur lequel il avait été hissé, selon la présidence afghane.

Pendant ce temps-là sur le terrain, les violences continuent. Des Taliban armés ont attaqué, mardi 25 juin, des bâtiments proches du palais de la présidence à Kaboul, dont le ministère de la Défense et l'hôtel Ariana, qui sert de base de la CIA en Afghanistan.

Avec dépêches

Première publication : 26/06/2013

  • AFGHANISTAN

    Échec d'une attaque des Taliban sur le palais présidentiel à Kaboul

    En savoir plus

  • DIPLOMATIE

    Les Taliban au Qatar et l’échec cuisant de la diplomatie américaine

    En savoir plus

  • AFGHANISTAN

    Les États-Unis annoncent des pourparlers directs avec des Taliban

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)