Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

EXPRESS ORIENT

Le nouveau canal de Suez : un espoir pour l'économie égyptienne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Polémique autour du lycée squatté par des migrants à Paris

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Birmanie : la junte appelle à l'aide

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Espagne retrouve un peu de sa santé économique

En savoir plus

DÉBAT

Changement climatique : le pari ambitieux de Barack Obama

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mexique: le cimetière des journalistes

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Plan climat : Barack Obama va au charbon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gabon : turbulences avec Paris

En savoir plus

Sports

Roger Federer tombe de son trône à Wimbledon

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/06/2013

Roger Federer a été éliminé à la surprise générale dès le deuxième tour de Wimbledon par l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky, 116e joueur mondial. Le Suisse avait remporté sept fois ce tournoi.

Une page de l'histoire du tennis s'est tournée mercredi à Wimbledon avec l'élimination dès le deuxième tour de Roger Federer, battu par l'Ukrainien Sergiy Stakhovsky, 116e joueur mondial, en quatre sets.

La défaite du tenant du titre et septuple vainqueur du tournoi, battu 6-7 (5/7), 7-6 (7/5), 7-5, 7-6 (7/5) sur le Central, constitue à la fois une immense sensation et la fin d'une série extraordinaire.

Depuis Roland-Garros 2004, Federer avait atteint au moins les quarts de finale de chacun des 36 tournois du Grand Chelem qui ont suivi, pour remporter un total de 17 titres majeurs, le dernier sur le même court l'année dernière.

Cette série, un record qu'on voit mal être battu un jour, a été interrompue par un joueur davantage connu pour être le porte-parole des "petits" joueurs sur le circuit que pour ses résultats, malgré une percée au 31e rang en 2010.

Jouant un tennis résolument offensif, l'Ukrainien de 27 ans est seulement devenu le deuxième joueur classé en dehors des cent premiers mondiaux à battre Federer en Grand Chelem, onze ans après Mario Ancic à Wimbledon.

"Je n'arrive pas à y croire, j'ai joué mon meilleur tennis mais ce n'était presque pas suffisant pour battre Roger. Quand on joue Roger à Wimbledon, c'est jouer deux personnes à la fois: Roger Federer et son double qui a écrit l'histoire ici. C'est magique. Je ne pouvais pas jouer mieux, tout est rentré, c'était fantastique", a commenté l'improbable héros du jour.

Rupture

C'est ainsi dans le théâtre de ses plus grands exploits que Federer a subi son échec le plus retentissant qui va irrémédiablement relancer les thèses du déclin, alors que le Suisse approche de ses 32 ans.

Sa défaite, seulement comparable à un hypothétique revers de Rafael Nadal à Roland-Garros, marque une vraie rupture dans l'histoire du tennis.

Battu au bout d'une journée homérique, marquée par le forfait de Victoria Azarenka, l'abandon de Jo-Wilfried Tsonga et la défaite de Maria Sharapova, le Suisse va déjà sortir du Top 4 mondial pour la première fois depuis dix ans.

Il quitte le tournoi deux jours après son vieux rival Rafael Nadal et laisse un boulevard à Andy Murray dans la deuxième moitié du tableau où le Britannique est désormais débarrassé de tous ses principaux rivaux.

Incapable de prendre le service de son adversaire, hormis une fois pour revenir à hauteur dans le quatrième set, Federer s'est incliné à la régulière.

Après un premier set remporté de justesse, il n'a jamais réussi à trouver une ouverture. Il a sauvé une première balle de match sur le service de son adversaire d'un superbe passing en coup droit. Mais il a ensuite, alors qu'il était sur son engagement, mis un revers banal dans le couloir.

Federer, qui n'avait plus perdu contre un joueur en dehors du Top 100 depuis sa défaite face à Richard Gasquet à Monte-Carlo en 2005, était en lice pour un huitième victoire à Wimbledon, un de mieux que Pete Sampras.

Nadal est devenu le premier joueur de l'histoire à réussir le grand huit il y a deux semaines seulement à Roland-Garros.

Arrivé en confiance à Londres après un titre à Halle, Federer n'a pas réussi à imiter l'Espagnol, laissant dubitatif quant à ses chances de gagner un jour encore un tournoi du Grand Chelem.
 

AFP

Première publication : 26/06/2013

  • TENNIS

    Blessé, Jo-Wilfried Tsonga jette l'éponge à Wimbledon

    En savoir plus

  • TENNIS

    Élimination surprise de Rafael Nadal dès le premier tour de Wimbledon

    En savoir plus

  • TENNIS - ENTRETIEN

    "Roger Federer ne finira pas dans le top 3 cette saison"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)