Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

Afrique

La santé de Nelson Mandela s’est améliorée cette nuit, affirme Jacob Zuma

© Charlotte Boitiaux / FRANCE24

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Charlotte BOITIAUX

Dernière modification : 27/06/2013

Alors que des membres de la famille du leader sud-africain avaient qualifié son état de "critique" dans la matinée de jeudi, le président Zuma a fait savoir que Nelson Mandela "est nettement mieux aujourd'hui qu'il ne l'était hier soir".

L’état de santé de l'ancien président sud-africain Nelson Mandela s'est "amélioré pendant la nuit" mais "reste critique", a annoncé la présidence jeudi."J'ai annulé ma visite au Mozambique aujourd'hui (jeudi) pour pouvoir le voir et m'entretenir avec les médecins. Il est nettement mieux aujourd'hui qu'il ne l'était lorsque je l'ai vu hier soir. L'équipe médicale continue de faire un travail remarquable", a déclaré le président Jacob Zuma, cité dans un communiqué.

Une déclaration qui tranche avec les dernières annonces de la famille du héros de la lutte contre l’apartheid. Ndileka, la petite fille de Nelson Mandela, qui s'est rendue au chevet de l'ancien président sud-africain dans la matinée à la Mediclinic Hospital de Pretoria, s'est contentée d'indiquer à l'issue de sa visite, visiblement émue, que "Madiba" se trouvait toujours dans un "état critique mais stable". Plusieurs membres de la famille du héros de la lutte contre l’apartheid se trouvaient toujours à son chevet aux alentours de midi, heure locale.

Bheka, un Sud-Africain : "C'est primordial pour moi d'être ici, je suis un ancien de l'ANC, je l'ai rencontré à sa sortie de prison, c'est comme un dieu pour nous."
© Charlotte Boitiaux / FRANCE24

Zuma annule un voyage au Mozambique

Selon un chef de clan qui lui a rendu visite mercredi, l’ex président sud-africain aurait été placé sous assistance respiratoire. "Oui, il utilise des machines pour respirer, a dit le chef traditionnel. C'est triste, mais c'est tout ce qu'on peut faire."

L'actuel président, Jacob Zuma, a fait annoncer, mercredi soir, l'annulation d'un voyage prévu au Mozambique. Déplacement que ses services avaient pourtant confirmé à plusieurs reprises ces dernières heures.

L'état de santé de Nelson Mandela s'est aggravé durant le week-end. Il avait été hospitalisé en urgence le 8 juin après une récidive de l'infection pulmonaire qui le tourmente depuis deux ans et demi. Il n'est plus apparu en public depuis la finale de la Coupe du monde de football, en juillet 2010 à Johannesburg.

"Presque un demi dieu pour nous"

Une cinquantaine de militants de l’ANC, le parti au pouvoir, tous vêtus de t-shirts jaunes aux slogans électoraux, chante des prières devant la clinique. À leurs côtés, une meute de journalistes, particulièrement dense ce jeudi, attend. Les rumeurs vont bon train, certains assurent que Nelson Mandela est déjà mort, d’autres qu’il est maintenu artificiellement en vie.

"C'est presque un demi-dieu pour nous, Mandela nous a offert tant de choses", confie Bheka, un Sud-Africain d'une cinquantaine d'années venu avec deux de ses amis de Secumda, au sud de Pretoria. Plus qu'un hommage, être ici est un devoir", précise-t-il.

Tous les trois, tenant d'imposant portraits de l'ancien président dans leur bras, ne comptent pas repartir dans la journée. Un mauvais pressentiment, disent-ils. "On ne repartira que lorsque l'on saura vraiment comment il va. "Étrangement, les trois amis croient possible, dans le même temps, a une rémission prochaine de l'ancien président. "Il est fort, c'est un homme fort mentalement, rigole Bheka. Il ira peut être même jusqu'à son anniversaire", le 18 juillet.

Malgré l'inquiétude, l'ambiance est bonne enfant. Elle détonne même légèrement avec la fébrilité des journalistes à l'affût de la moindre nouvelle information fiable concernant l'état de santé de Mandela.

Les policiers, venus en nombre, passent le plus clair de leur temps à réprimander les journalistes qui s'approchent d'un peu trop près des grilles vertes de l'entrée. "Vous n'apprendrez rien en restant planté ici, ironise une policière. On n'en apprendra pas non plus davantage en restant à l'arrière", lui rétorque en riant un reporter sud-africain.


 

Première publication : 27/06/2013

  • AFRIQUE DU SUD

    Mandela sous assistance respiratoire, Jacob Zuma annule une visite à l'étranger

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    "Mandela est une source d'inspiration pour nous les Blancs"

    En savoir plus

  • REPORTAGE

    "Devant l'hôpital, pas un Blanc pour rendre hommage à Mandela, une honte !"

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)