Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

EUROPE

Feu vert de l'UE pour ouvrir des négociations d'adhésion avec la Serbie

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/06/2013

Le Conseil européen a donné son accord à l'ouverture de négociations, d'ici janvier, pour l'adhésion de Belgrade à l'Union européenne. La normalisation des relations entre le Serbie et le Kosovo n'est pas étrangère à cette ouverture.

Les dirigeants de l'UE ont donné leur feu vert vendredi à l'ouverture de négociations d'adhésion avec la Serbie "d'ici janvier au plus tard", a-t-on appris de source diplomatique.

"Le Conseil a décidé d'ouvrir les négociations d'adhésion avec la Serbie d'ici janvier au plus tard", a indiqué un diplomate européen s'exprimant sous couvert de l'anonymat.

La Serbie, candidate à l'adhésion depuis mars 2012, se voit ainsi récompenser de ses efforts en vue de normaliser ses relations avec son ancienne province du Kosovo.

Belgrade et Pristina ont signé le 19 avril, sous l'égide de l'UE, un accord, présenté comme "historique", de normalisation de leurs relations après des mois de difficiles négociations.

La mise en oeuvre de cet accord représente un défi pour Belgrade car il est fortement critiqué par une bonne partie des 40.000 Serbes vivant dans le nord du Kosovo, une région adossée à la Serbie qui échappe pratiquement au contrôle de Pristina.

Il accorde une forte autonomie à cette région, notamment en matière de justice et de police dans le cadre de la création d'une "association de municipalités serbes". Pour certaines questions litigieuses, des solutions pratiques restent à trouver, comme en ce qui concerne un système autonome d'électricité dans le nord, où la Serbie souhaite maintenir la présence de la compagnie nationale.

Au printemps 1999, une campagne de frappes aériennes de l'Otan avait chassé les forces serbes du Kosovo. Neuf ans plus tard, appuyé par les États-Unis et la majorité des pays de l'UE, Pristina proclamait son indépendance, que refusent toujours de reconnaître la Serbie, mais aussi cinq pays de l'UE, dont l'Espagne.

L'entrée de la Serbie dans l'UE pourrait prendre de nombreuses années, à l'instar de la Croatie, sa voisine, qui rejoindra l'Union le 1er juillet, près de huit ans après l'ouverture des négociations en octobre 2005.

AFP

Première publication : 28/06/2013

  • DIPLOMATIE

    La Serbie et le Kosovo décident de normaliser leurs relations

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La Serbie décroche le statut de candidat à l'Union européenne

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    La Serbie franchit un pas supplémentaire vers son intégration dans l'UE

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)