Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Christophe de Margerie, entre hommages et polémiques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : le Nigeria n'est plus touché par l'épidémie

En savoir plus

FOCUS

Londres, capitale des ultra-riches

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

France - Allemagne : vers un accord sur l'investissement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le groupe Total frappé au coeur par le décès de son PDG

En savoir plus

SUR LE NET

États-Unis : des costumes "Ebola" pour Halloween critiqués en ligne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Ce que veut la Turquie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les yeux doux d'Angela Merkel"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : Jim Yong Kim, président de la Banque mondiale, appelle à la mobilisation

En savoir plus

Afrique

Sur l'île-prison de Robben Island, Obama rend hommage à Mandela

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/07/2013

En visitant l'île de Robben Island où Nelson Mandela fut emprisonné, Barack Obama a évoqué le courage du héros de la lutte anti-apartheid. Le président américain a aussi rappelé que le concept de désobéissance civile est né en Afrique du Sud.

Le président américain Barack Obama s’est montré très ému après sa visite sur l’île prison de Robben Island, où Nelson Mandela, actuellement entre la vie et la mort, fut détenu comme prisonnier politique pendant près de 18 ans entre 1964 et 1982. "Au nom de notre famille, c’est emplis d’humilité que nous nous tenons ici, où des hommes d’un tel courage ont fait face à l’injustice et refusé de plier", a écrit le chef d’État américain dans le livre d’or de l’ancienne prison du régime d’apartheid. "Le monde est reconnaissant aux héros de Robben Island, qui nous rappellent qu’aucun fer ou aucune cellule ne peuvent égaler la force de l’esprit humain", a également ajouté Barack Obama.

Le président américain, qui était déjà venu sur place en 2006 en tant que simple sénateur, a effectué cette visite en compagnie de sa femme Michelle et de ses deux filles Malia et Sasha. Dans l’enceinte de la prison de Robben Island, ils ont été guidés par Ahmed Kathrada, un ancien camarade de lutte de Nelson Mandela, lui-même emprisonné.

Les racines de la non-violence

Ils sont entrés dans la minuscule cellule du héros de l’anti-apartheid, reconstituée à l’identique et constituée d’un simple matelas à même le sol. Le président et sa famille se sont également rendus sur les lieux de l’ancienne carrière de ce bagne où pendant des années Nelson Mandela a dû casser des pierres en guise de travaux forcés.

Au cours de ce pèlerinage, Barack Obama en a profité pour rappeler à ses deux filles que le concept de désobéissance civile trouve ses racines en Afrique du Sud, un pays où le Mahatma Gandhi a débuté son militantisme avant de parvenir à l’indépendance de l’Inde en 1947. "Une chose que vous ne réalisez peut-être pas, c’est que l’idée de la non-violence politique à ses racines ici en Afrique du Sud, parce que le Mahatma Gandhi a été avocat ici en Afrique du Sud", a expliqué le président.

L’Afrique du Sud est la deuxième des trois étapes que Barack Obama suit dans le cadre de sa tournée africaine. Il se rendra lundi 1er juillet en Tanzanie.

Avec dépêches

Première publication : 30/06/2013

  • REPORTAGE

    Soweto accueille Barack Obama, "un homme de paix comme Mandela"

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Obama ne se rendra pas au chevet de Mandela mais rencontrera sa famille

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD - REPORTAGE

    Quand l'hospitalisation de Mandela devient un petit fonds de commerce

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)