Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

Best Of de l'été - l'enfer d'une prison grecque et un hôpital sous les bombes au Soudan

En savoir plus

DÉBAT

La Libye s'enfonce dans le chaos

En savoir plus

#ActuElles

Une femme imam ? Oui, c'est possible en Chine!

En savoir plus

#ActuElles

Riches Émiratis cherchent épouses indiennes pour un mois

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH17 en Ukraine : l'enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Gringos"

En savoir plus

SUR LE NET

Mobilisation en ligne pour les chrétiens d'Irak

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Medhi Nemmouche livré à la Belgique

    En savoir plus

  • Fonds “vautours” : l’Argentine à la veille d’un nouveau défaut de paiement

    En savoir plus

  • La France s'apprête à évacuer ses ressortissants de Libye

    En savoir plus

  • Vidéo : le principal hôpital de Gaza touché par des bombardements

    En savoir plus

  • Le parquet de Paris dément avoir ouvert une enquête sur la campagne de Sarkozy

    En savoir plus

  • Vidéo : le tourisme au secours des gorilles du Rwanda

    En savoir plus

  • Incendie à l'aéroport de Tripoli : des canadairs italiens arrivent en renfort

    En savoir plus

  • Société Générale : Jérôme Kerviel bénéficiera d’un aménagement de peine

    En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Vidéo : la chute du vol AH5017 a été "vertigineuse", selon Ouagadougou

    En savoir plus

  • Un maire FN devant la justice pour avoir repeint une œuvre en bleu

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

FRANCE

Une tribune du "New York Times" incite les jeunes Français à émigrer

© Flickr / Hubert Burda Media

Texte par Yona HELAOUA

Dernière modification : 01/07/2013

Face à la morosité française, Félix Marquardt, un communicant très médiatique, conseille aux jeunes d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs... avant de revenir, riches de leur apprentissage. Il s'agit de sa seconde tribune sur le sujet.

Félix Marquardt persiste et signe, cette fois dans le "New York Times". Le consultant international de 38 ans, fondateur des "Dîners de l’Atlantique" et ancien directeur de la communication du "Herald Tribune", a publié dimanche 30 juin une tribune dans le quotidien américain, dix mois après son premier appel dans les colonnes de "Libération" : "Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !"

Le texte, qui avait fait grand bruit et déclenché une polémique sur l’avenir de la jeunesse française, était co-signé à l'époque par Mouloud Achour, chroniqueur du "Grand journal", et Mokless, un rappeur français. "Votre salut est, littéralement, ailleurs. Non pas dans la fuite, en quittant un pays dont les perspectives économiques sont moroses, mais en vue de vous désaltérer et de vous réinventer pour revenir riches d’expériences nouvelles", conseillaient-t-ils alors. Un site internet avec un appel à projets avait même été créé pour l’occasion.

Quand la périphérie devient le centre

Cette fois, Félix Marquardt signe seul, mais le message n’a pas changé : pour réussir, les jeunes français doivent émigrer. "The Best Hope for France’s Young? Get Out" (Le meilleur espoir pour la jeunesse de France ? Partir), affirme-t-il. "La France a toujours été un pays où les gens rêvent de s’installer. Pas de partir", peut-on lire en préambule. Une tradition qui pourrait prendre fin, souligne Félix Marquardt.

La France doit-elle devenir un pays d’émigration ? "Ce qu’on a longtemps considéré comme la périphérie est tout doucement en train de devenir le centre", avance-t-il, citant la Chine, l’Inde, le Brésil, la Turquie ou encore l’Indonésie comme les futures destinations de vie à privilégier.

"Les jeunes Français doivent aller à l’étranger pour travailler, pour voyager, pour voir comment les choses fonctionnent différemment ailleurs", argumente cet atlantiste convaincu. S’il faut aller voir du pays, pas question pour autant de quitter sa patrie définitivement. Les jeunes émigrés doivent ensuite "revenir en France et réinjecter un peu de l’énergie et de l’enthousiasme qu’ils ont absorbé dans les autres pays".

Déni de réalité de la classe politique

Face à cette situation, les élites françaises font la sourde oreille, pense l’auteur. Pour appuyer son propos, il rappelle la réaction du président François Hollande, interviewé le 16 juin dans l’émission "Capital" sur M6. Alors qu’on lui demandait de répondre au témoignage d’une jeune diplômée de Sciences Po, qui a dû partir en Australie faut de perspectives en France, le chef de l’État a déclaré : "Je dirais à cette personne que la France est son pays. Et que ce pays l’aime. […] Mon devoir est de dire à cette jeune femme que c'est ici en France qu'elle doit réussir." Un "déni de réalité", selon Félix Marquardt, qui rétorque que "le devoir n'a rien à voir avec la création d'opportunités et l'innovation".

Si le conseil s’adresse aux jeunes, Félix Marquardt réserve son dernier argument pour la classe politique française. "Qu’ils soient progressistes ou conservateurs, les politiciens français ne peuvent pas continuer à considérer que le vote de la jeunesse leur est acquis. S’ils persistent, le parti d’extrême droite de Marine Le Pen va continuer de progresser, tout comme le nombre de jeunes gens talentueux qui décideront de partir – cette fois pour de bon."

Première publication : 01/07/2013

COMMENTAIRE(S)