Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: des morts trop télégéniques

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique - forum pour la paix : comment relever le défi de la réconciliation nationale ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine - l'UE contre la Russie : les "mistral" plus forts que les sanctions ?

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 2)

En savoir plus

L’EUROPE DANS TOUS SES ÉTATS

Best of (Partie 1)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Le Festival de Carthage souffle ses 50 bougies !

En savoir plus

FOCUS

Angela Merkel au sommet de son pouvoir?

En savoir plus

MODE

Les collections de l'été 2015 déjà au salon Who's Next à Paris

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Xavier Bettel, Premier ministre luxembourgeois

En savoir plus

  • Vidéo : à Khan Younès, les cortèges funéraires se succèdent

    En savoir plus

  • Gaza : "Nous devons aller jusqu'au bout de la mission", prévient Israël

    En savoir plus

  • Tour de France : Thibaut Pinot, une dose de "combativité", une dose de "déconne"

    En savoir plus

  • Plusieurs compagnies aériennes annulent leurs vols vers Israël

    En savoir plus

  • Violences à Sarcelles : quatre personnes condamnées à de la prison ferme

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les boîtes noires vont être analysées au Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Les négociations de paix en Centrafrique tournent court à Brazzaville

    En savoir plus

  • Londres relance l'enquête sur la mort de l'ex-espion russe Litvinenko

    En savoir plus

  • Les télévisions libanaises unissent leur voix pour soutenir Gaza

    En savoir plus

  • Le FBI accusé de transformer des citoyens musulmans en terroristes

    En savoir plus

  • Présidentielle indonésienne : victoire du réformateur Joko Widodo

    En savoir plus

  • Paris confirme la livraison du premier Mistral à Moscou, le second en suspens

    En savoir plus

  • Transferts : le Colombien James Rodriguez quitte Monaco pour le Real Madrid

    En savoir plus

  • Gaza : l'armée israélienne annonce la disparition d'un de ses soldats

    En savoir plus

  • Dunga sélectionneur : le manque d’imagination du football brésilien

    En savoir plus

  • À Sarcelles, des dignitaires juifs et musulmans ont prié pour la paix

    En savoir plus

  • Transferts : Patrice Evra quitte Manchester United pour la Juventus Turin

    En savoir plus

  • Gaza : au Caire, Ban Ki-moon et Kerry veulent arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

FRANCE

Une tribune du "New York Times" incite les jeunes Français à émigrer

© Flickr / Hubert Burda Media

Texte par Yona HELAOUA

Dernière modification : 01/07/2013

Face à la morosité française, Félix Marquardt, un communicant très médiatique, conseille aux jeunes d'aller voir si l'herbe est plus verte ailleurs... avant de revenir, riches de leur apprentissage. Il s'agit de sa seconde tribune sur le sujet.

Félix Marquardt persiste et signe, cette fois dans le "New York Times". Le consultant international de 38 ans, fondateur des "Dîners de l’Atlantique" et ancien directeur de la communication du "Herald Tribune", a publié dimanche 30 juin une tribune dans le quotidien américain, dix mois après son premier appel dans les colonnes de "Libération" : "Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !"

Le texte, qui avait fait grand bruit et déclenché une polémique sur l’avenir de la jeunesse française, était co-signé à l'époque par Mouloud Achour, chroniqueur du "Grand journal", et Mokless, un rappeur français. "Votre salut est, littéralement, ailleurs. Non pas dans la fuite, en quittant un pays dont les perspectives économiques sont moroses, mais en vue de vous désaltérer et de vous réinventer pour revenir riches d’expériences nouvelles", conseillaient-t-ils alors. Un site internet avec un appel à projets avait même été créé pour l’occasion.

Quand la périphérie devient le centre

Cette fois, Félix Marquardt signe seul, mais le message n’a pas changé : pour réussir, les jeunes français doivent émigrer. "The Best Hope for France’s Young? Get Out" (Le meilleur espoir pour la jeunesse de France ? Partir), affirme-t-il. "La France a toujours été un pays où les gens rêvent de s’installer. Pas de partir", peut-on lire en préambule. Une tradition qui pourrait prendre fin, souligne Félix Marquardt.

La France doit-elle devenir un pays d’émigration ? "Ce qu’on a longtemps considéré comme la périphérie est tout doucement en train de devenir le centre", avance-t-il, citant la Chine, l’Inde, le Brésil, la Turquie ou encore l’Indonésie comme les futures destinations de vie à privilégier.

"Les jeunes Français doivent aller à l’étranger pour travailler, pour voyager, pour voir comment les choses fonctionnent différemment ailleurs", argumente cet atlantiste convaincu. S’il faut aller voir du pays, pas question pour autant de quitter sa patrie définitivement. Les jeunes émigrés doivent ensuite "revenir en France et réinjecter un peu de l’énergie et de l’enthousiasme qu’ils ont absorbé dans les autres pays".

Déni de réalité de la classe politique

Face à cette situation, les élites françaises font la sourde oreille, pense l’auteur. Pour appuyer son propos, il rappelle la réaction du président François Hollande, interviewé le 16 juin dans l’émission "Capital" sur M6. Alors qu’on lui demandait de répondre au témoignage d’une jeune diplômée de Sciences Po, qui a dû partir en Australie faut de perspectives en France, le chef de l’État a déclaré : "Je dirais à cette personne que la France est son pays. Et que ce pays l’aime. […] Mon devoir est de dire à cette jeune femme que c'est ici en France qu'elle doit réussir." Un "déni de réalité", selon Félix Marquardt, qui rétorque que "le devoir n'a rien à voir avec la création d'opportunités et l'innovation".

Si le conseil s’adresse aux jeunes, Félix Marquardt réserve son dernier argument pour la classe politique française. "Qu’ils soient progressistes ou conservateurs, les politiciens français ne peuvent pas continuer à considérer que le vote de la jeunesse leur est acquis. S’ils persistent, le parti d’extrême droite de Marine Le Pen va continuer de progresser, tout comme le nombre de jeunes gens talentueux qui décideront de partir – cette fois pour de bon."

Première publication : 01/07/2013

COMMENTAIRE(S)