Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

EUROPE

Snowden demande l'asile politique à la Russie, selon les services consulaires

© AFP

Vidéo par Ksenia BOLCHAKOVA

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/07/2013

Edward Snowden a demandé l'asile politique à la Russie, a annoncé lundi un responsable des services consulaires russes. L'ancien agent de la CIA se trouve dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou depuis le 23 juin.

Edward Snowden, l'informaticien américain à l'origine des révélations sur le système mondial d'espionnage mis en place par les États-Unis, a demandé l'asile politique à la Russie, a déclaré lundi 1er juillet un responsable des services consulaires russes.

"Hier (dimanche) à 22h30, la citoyenne britannique Sarah Harrison s'est présentée au service consulaire de l'aéroport Cheremetievo et a transmis une demande d'asile politique de Snowden" en Russie, a déclaré à l'AFP Kim Chevtchenko, responsable consulaire à l'aéroport Cheremetievo.

Demande d'asile à l'Équateur en attente

L’ancien agent de la CIA est bloqué dans la zone de transit de cet aéroport moscovite depuis le 23 juin, son passeport ayant été annulé par Washington qui l'a inculpé pour espionnage et réclame son extradition.

Snowden a demandé l'asile politique à l'Équateur il y a une semaine, mais ce pays a précisé qu'il ne pouvait statuer sur cette demande que si le demandeur se trouvait sur son sol. Le président équatorien Rafael Correa a annoncé samedi que la solution se trouvait "entre les mains des autorités russes". La Russie, qui n'a pas d'accord d'extradition avec les États-Unis, a affirmé de son côté ne rien avoir à lui reprocher, arguant en outre qu'il n'avait pas franchi formellement sa frontière, c'est à dire le contrôle des passeports.

Avec dépêches

Première publication : 01/07/2013

  • AFFAIRE PRISM

    L’espionnage entre gouvernements "n’est pas rare", selon Washington

    En savoir plus

  • SCANDALE PRISM

    L'Europe espionnée à grande échelle par la NSA

    En savoir plus

  • SCANDALE PRISM

    Le fondateur de Wikipédia sur les cyber-traces d'Edward Snowden

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)