Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève se durcit

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Blues au PS"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance à l'Assemblée

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Les musulmans de France lancent un appel unitaire contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

SPORT

Euro-2013 : les regrets des Braqueuses

© FIBA EUROPE

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 01/07/2013

Grande favorite de l'Euro-2013, l'équipe de France a chuté à domicile en finale face à l'Espagne (70-69). Les Braqueuses n'ont pas caché leur immense déception après cette défaite devant leur public.

Dans la salle de basket-ball d’Orchies, dans le nord de la France, les supporters étaient venus en nombre dimanche 30 jin pour fêter la victoire de leur équipe nationale. Mais les cris de joie ont été remplacés par les larmes des joueuses. Les Braqueuses, pourtant ultra-favorites de la compétition, n’ont pas réussi à décrocher leur troisième sacre européen après ceux de 2001 et 2009.

Les filles de Pierre Vincent se sont heurtées à une vaillante sélection espagnole qui a raflé la mise dans les dernières secondes du match (70-69). Alors que l’an dernier, à Londres, les Françaises s’étaient contentées avec bonheur de la médaille d’argent face aux inaccessibles Américaines, elles ont aujourd’hui la rage d’être passées si près de l’or.

Après la finale, le silence est de mort dans les vestiaires. Les visages sont tirés et les yeux humides. Abasourdie par cette défaite, la déception est immense pour les Bleues qui avaient jusque-là réussi un sans faute dans la compétition. Les basketteuses regrettent surtout de ne pas avoir offert le titre à leurs supporters. Sur leur compte Twitter respectif, chacune des joueuses écrit un petit mot spécialement pour leurs fans. "Quand je vois ce public, j’ai surtout un petit goût amer dans la bouche de pas leur donner cette médaille d’or parce qu’ils le méritent", explique ainsi Isabelle Yacoubou, la "chouchou" de cette compétition et pivot de l’équipe de France.

Le retour dans les vestiaires après la défaite

La minute inside - Après la finale par FFBB

Les pleurs des Françaises

Les Braqueuses sont aussi particulièrement déçues de ne pas avoir permis à Edwige Lawson-Wade et Emmeline Ndongue de finir leur carrière internationale sur une médaille d’or. "Je ne réalise pas. Je suis un peu vidée. Je vois cette fille là-bas (Edwige Lawson-Wade, NDLR) et je souffre pour elle parce que c’est son dernier match", lance la capitaine Céline Dumerc, qui s’est battue comme une lionne jusqu’à la fin du match.

Dans la zone mixte où la presse interroge les joueuses, Emmeline Ndongue s’effondre en pleurs. Pour sa dernière participation sous le maillot tricolore, elle s’excuse auprès du public : "Là, c’est vraiment difficile. C’est tellement cruel. Je suis désolée pour tous ceux qui sont là, qui sont venus nous encourager. Je suis désolée pour la Fédération qui a organisé cet euro pour nous".

Alors que les Françaises craquent, leur entraîneur, Pierre Vincent, ne manquent pas de rendre hommage à leur combativité. Même si elles ont manqué leur objectif, l’engouement suscité autour de cet Euro féminin est un immense succès : "Je suis très fier de mon équipe. On était au niveau dans l’intensité. C’est un match de basket, on ne contrôle pas tout. On a fait notre maximum".

L’avenir est beau pour les Braqueuses

Pendant deux semaines, les salles de basket aux quatre coins de la France ont affiché quasiment complet à chaque rencontre. Malgré cette défaite finale, les Bleues espèrent que l’effet "braqueuse" généré depuis les JOde Londres ne va pas retomber. "Il y a beaucoup de choses positives à retenir. On a offert du beau basket. Les Français ont apprécié de suivre les Braqueuses. L’avenir est beau pour le basket féminin en France", insiste Edwige Lawson-Wade qui passe désormais la main à la nouvelle génération.

Pour Céline Dumerc, alias "Caps" comme on la surnomme, il s’agit aussi maintenant de profiter à plus long terme de cette médiatisation exceptionnelle : "J’espère que l’image du basket féminin va continuer à être portée haut". 

Avec dépêches

Les meilleurs moments de la finale France-Espagne

Première publication : 01/07/2013

  • BASKET-BALL

    Les Braqueuses s'inclinent face à l'Espagne en finale de l'Euro

    En savoir plus

  • BASKET-BALL

    Isabelle Yacoubou : "L'Espagne est très forte mais l'Euro est pour nous !"

    En savoir plus

  • BASKET-BALL

    Basket : les "Braqueuses" superstars du championnat d'Europe

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)