Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les "MarocLeaks" inquiètent le pouvoir marocain

En savoir plus

#ActuElles

Jouets sexistes : le marketing des fabricants en cause

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Joyeux Noël... laïc !

En savoir plus

REPORTERS

Argentine : le bilan Kirchner

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Cuba - États-Unis : la fin de la guerre froide ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La Grèce fait trembler les marchés

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La personnalité tourmentée de "Mr. Turner"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : colère à Peshawar lors des funérailles des écoliers assassinés

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande, un recentrage à gauche ?

En savoir plus

Sports

Usain Bolt : "Je veux encore montrer que je domine tout le monde !"

© Stéphanie Trouillard

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 02/07/2013

Un mois avant le début des Championnats du monde d'athlétisme, le sprinteur Usain Bolt est de passage à Paris pour le meeting Areva. Le sextuple champion olympique entend bien montrer qu’il est toujours l’homme le plus rapide du monde.

Pas de vêtements fluos aux couleurs de la Jamaïque ni de danse endiablée devant les caméras. C’est un Usain Bolt posé et sans extravagance, en polo gris, qui se présente devant les journalistes mardi 2 juillet à Paris. L’athlète vient juste d’arriver de son île des Caraïbes, après une petite escale à Londres. "Je m’excuse pour mon manque d’énergie. Cela a été une longue journée", prévient-il d'emblée en conférence de presse, voyant la déception des photographes habitués à ses poses exubérantes.

"La foudre", comme il est surnommé, n’a pas vraiment le temps pour les facéties. Les Championnats du monde d’athlétisme, organisés à Moscou du 10 au 18 août, sont proches. Usain Bolt va profiter du meeting Areva, samedi 6 juillet à Paris, pour faire les derniers réglages : "Ces courses sont importantes avant les grands championnats. Cela permet de savoir où on en est. C’est important car il y a beaucoup de jeunes dans l’ombre qui ont envie de courir vite. Je vais savoir où j’en suis et ce que je dois travailler".

Toujours le meilleur ?

Usain Bolt fait le pitre en mettant un masque à l'effigie de Christophe Lemaitre. © Stéphanie Trouillard

Le sprinteur a besoin de se rassurer. Depuis le début de la saison, ce sont les Américains Tyson Gay et Justin Gatlin qui trustent les meilleurs chronos. Ce dernier s’est même permis de battre sa "majesté Bolt" le 6 juin lors du meeting de Rome. "Je n’ai jamais dit que j’étais invincible," répond avec un petit sourire le sextuple champion olympique lorsqu’on lui parle de cette course.

Sur la piste du Stade de France, Gatlin ne sera pas là, mais Bolt se frottera sur l’épreuve du 200 m à Christophe Lemaitre. Le Jamaïcain s’amuse d’ailleurs du fait qu’on l’interroge toujours sur le "grand blond" français : "Il ne faut pas se focaliser juste sur une seule personne. On n’arrêtait pas de dire il y a quelques semaines que Justin m’avait battu, mais après Christophe l’a battu (NDLR : lors du meeting de Rabat, le 9 juin). Je me concentre sur tous les adversaires dans une course. Christophe va juste devoir se montrer à son meilleur."

"J’aime la compétition"

Sextuple champion olympique et recordman du monde du 100 m, Usain Bolt n’a plus rien à prouver à personne. Pourtant, cette légende vivante des stades n’est pas prête de laisser sa place. Il donne déjà rendez-vous pour les Jeux de Rio en 2016. "J’ai envie de montrer que je peux dominer tout le monde durant toute ma carrière", affirme-t-il comme un défi. "Cela va être difficile car il y a des gamins plus jeunes et très rapides qui arrivent, mais j’adore la compétition. J’ai hâte de voir ce qui va se passer et de les battre !".

Et pour arriver à son meilleur niveau à Rio, pour les quatrièmes Jeux de sa carrière, "l’éclair" s’est assagi. À 26 ans, il fait désormais davantage attention à sa préparation physique : "Lors des dernières années, je me suis rendu compte que je ne pouvais pas forcément faire ce que je faisais quand j’étais plus jeune. Mon corps réagit différemment. Alors oui, je suis devenu plus sage !". Pas d’inquiétude à avoir en revanche, au niveau de sa cote de popularité. Le sprinter n’a pas fini d’attirer les foules. La billetterie du meeting Areva affiche 10 000 ventes de billets supplémentaires par rapport à l’an passé où la star "Bolt" n’était pas au programme.

La présentation officielle du meeting Areva

Première publication : 02/07/2013

  • FRANCE

    Décès du marathonien français Alain Mimoun

    En savoir plus

  • JO – ATHLÉTISME

    Londres-2012 : la Jamaïque règne sur le sprint mondial

    En savoir plus

  • JO 2012

    Bolt conserve son titre sur 200m, Lemaitre finit à la 6e place

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)