Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fifagate : L'Afrique du Sud rejette les accusations autour du mondial 2010

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

FIFA: Sepp Blatter se pose en victime

En savoir plus

POLITIQUE

La République et la gauche : deux visions en confrontation (partie 2)

En savoir plus

FOCUS

Darfour, le conflit oublié

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Au Mexique, la guerre de la drogue continue de tuer

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'histoire du hip-hop racontée à l'IMA

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

Quatre résistants au Panthéon : François Hollande en tête à tête avec l'Histoire

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Général Barrera : "le Mali n'est plus occupé par les terroristes"

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Marché transatlantique : avec les consommateurs, mais sans les citoyens ?

En savoir plus

EUROPE

La chaîne Channel 4 va diffuser les appels à la prière pendant le ramadan

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 02/07/2013

La chaîne britannique Channel 4 a annoncé qu’elle allait diffuser quotidiennement l’appel à la prière durant le mois du jeûne musulman, à partir du 9 juillet, date du début du ramadan. Environ 2,7 millions de musulmans vivent au Royaume-Uni.

Le ramadan va bénéficier d’une large audience, cette année, au Royaume-Uni. La chaîne britannique Channel 4 a annoncé jeudi 2 juillet qu'elle diffuserait quotidiennement l'appel à la prière pendant le mois de jeûne musulman, à compter du 9 juillet prochain. Une première au Royaume-Uni pour une chaîne grand public.

L’appel de trois minutes sera retransmis chaque matin à la télévision et sur le site internet de la chaîne, à destination des 2,7 millions de musulmans vivant dans le pays, selon un communiqué de la chaîne.

"L'une des rares religions qui prospère au Royaume-Uni"

Le responsable de la programmation de Channel 4, Ralph Lee, a justifié cette décision par le poids croissant de l'islam, deuxième religion en Grande-Bretagne, dans une interview au magazine télé "Radio Times" publiée mardi. "L'islam est l'une des rares religions qui prospère et croît au Royaume Uni. Comme l'audience-cible de Channel 4, ses fidèles sont jeunes", a-t-il expliqué.

"Près de 5 % du pays va prendre part au ramadan ce mois-ci, pouvons-nous en dire autant d'autres événements nationaux qui ont eu une grosse couverture télévisée, comme l'anniversaire du couronnement de la reine?", a-t-il lancé.

Conscient du potentiel polémique de ce choix éditorial, Ralph Lee prédit sans "aucun doute" que Channel 4 sera critiquée pour "focaliser l'attention sur une religion 'minoritaire'". "Mais nous sommes là pour ça, laisser le choix et donner une voix à ceux qui sont sous-représentés", s’est-il défendu par anticipation.

"Des centaines d'heures par an consacrées au christianisme"

Ibrahim Mogra, vice-secrétaire général du Conseil musulman britannique (MCB), a pour sa part salué cette décision. "Je suis sûr que les musulmans seront très heureux et fiers de voir l'appel à la prière diffusé sur une chaîne grand public. C'est la reconnaissance du fait que l'islam et les musulmans font partie intégrante de la Grande-Bretagne moderne", a-t-il commenté.

Selon des chiffres officiels de 2011 concernant l'Angleterre et le Pays de Galles, les musulmans représentent 4,8 % de la population, loin derrière les chrétiens (59 %) et ceux qui se déclarent "sans religion" (25 %).

"Étant donné que la BBC consacre des centaines d'heures par an au christianisme, avec deux ou trois services religieux par jour diffusés sur ses stations de radios, et presque aucune référence aux religions minoritaires, quelques minutes consacrées à l'islam ne semblent pas déraisonnables", a réagi Terry Sanderson, président de l'organisation de défense de la laïcité National Secular Society, soupçonnant toutefois Channel 4 de vouloir ainsi se faire un "coup de pub".

Avec dépêches

Première publication : 02/07/2013

  • FRANCE

    Pour la première fois, les dates du ramadan fixées à l'avance en France

    En savoir plus

  • RELIGION

    Dalil Boubakeur élu président du Conseil des musulmans de France

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)