Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

EUROPE

Paris demande un report des négociations sur l'accord commercial États-Unis-UE

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/07/2013

Suite aux allégations d'espionnage américain révélées par l'affaire Snowden, la France a fait savoir qu'elle souhaitait une "suspension temporaire" des négociations sur l'accord de libre-échange entre les États-Unis et l'Union européenne.

La France est favorable, du fait des soupçons d'espionnage qui pèsent sur les Etats-Unis, à une "suspension temporaire" des négociations commerciales qui doivent s'engager ce mois-ci entre Washington et l'Union européenne, a indiqué mercredi la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.

"Il ne s'agit pas d'arrêter les négociations sur l'accord de libre-échange, mais en effet il nous paraît sage de les suspendre temporairement, pour une durée de quinze jours sans doute, pour éviter toute polémique et le temps d'obtenir les informations demandées" aux Etats-Unis, a-t-elle précisé à l'issue du Conseil des ministres.

"Nous allons sans plus attendre, cette semaine, nous concerter avec nos partenaires européens sur ce sujet", a expliqué Mme Vallaud-Belkacem. François Hollande avait déjà prôné mardi une "position coordonnée, commune" de l'Europe dans l'affaire d'espionnage d'institutions de l'UE et d'Etats européens dont sont soupçonnés les Etats-Unis.

"C'est très important d'être cohérent et d'avoir un même discours sur ce sujet car l'enjeu est communautaire et pas uniquement national", a encore dit la porte-parole du gouvernement.

Elle a souligné que "ce projet d'accord est important pour l'Union européenne comme les Etats-Unis", notamment pour "stimuler la croissance".

"Mais je vous confirme aussi que pour que cette négociation puisse s'engager sereinement, il faut que les deux parties soient réunies en confiance", a-t-elle fait valoir.
 

AFP

Première publication : 03/07/2013

  • COMMERCE

    Libre-échange : l'exception culturelle française reconnue

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)