Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : Le Gabon suspendu à la décision de la Cour Constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis: la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mort d'un homme noir tué par la police aux États-Unis: racisme ou dérapage ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Quelle politique mener à l'égard des réfugiés en Europe ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Budget de l'État 2017 : le grand bluff ?

En savoir plus

TECH 24

La dictature des algorithmes

En savoir plus

FOCUS

Adulé ou conspué : Jeremy Corbyn, une figure qui divise le Labour au Royaume-Uni

En savoir plus

#ActuElles

Pénélope Bagieu raconte en BD l'histoire de 15 héroïnes culottées

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Djihad" ou l'art comme rempart à l'extrémisme

En savoir plus

EUROPE

Le projet de rénovation de la place Taksim annulé par la justice

© Mehdi Chebil/FRANCE 24 | Vue du parc Gézi et de la place Taksim durant les manifestations

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/07/2013

Le projet de rénovation de la place Taksim, à l'origine du massif mouvement de contestation anti-Erdogan en Turquie, a été bloqué mercredi par un tribunal administratif. Ce dernier a jugé qu'il portait atteinte à l'identité du lieu.

Un tribunal administratif a bloqué, mercredi 3 juillet, le projet de rénovation de la place Taksim à Istanbul. Le projet avait été l’élément déclencheur du vaste mouvement de contestation, démarré début juin contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan.

Selon le tribunal, le projet violait les règles de l'urbanisme et portait atteinte à l'identité du lieu, selon l'un des avocat des plaignants.

Un revers pour Erdogan

Cette décision constitue un revers pour le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, lequel était venu à bout par la force du mouvement de contestation. Le chef du gouvernement avait en effet annoncé, le 14 juin, qu'il attendrait la décision finale de la justice turque, une fois tous les recours épuisés, avant d'engager la rénovation de la place Taksim.

Initialement dirigées contre ce projet, ces manifestations s'étaient rapidement transformées en une contestation générale du gouvernement issu de la mouvance islamiste.
 

Avec dépêches

Première publication : 03/07/2013

  • TURQUIE

    Après Gezi, la vie continue et la mobilisation aussi

    En savoir plus

  • TURQUIE

    "L'homme debout", nouvelle forme de contestation anti-Erdogan

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Le Premier ministre Erdogan oscille entre "une attitude conciliante et inflexible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)