Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Statut de Jérusalem : l'onde de choc mondiale (partie 1)

En savoir plus

TECH 24

Fintech : les utilisateurs au pouvoir

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

La tech peut-elle sauver la planète ?

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Taro Kono, MAE du Japon : "Nous ne souhaitons pas le dialogue pour le dialogue" avec Pyongyang

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

La ligne des Hirondelles : un train de légende à l'assaut du Jura

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

"One Planet Summit" : la bataille est-elle perdue ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Etranger résident" : Marin Karmitz dévoile sa collection de photographies

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Mademoiselle K

En savoir plus

#ActuElles

Le sexisme passe à table : l’asservissement des femmes par la nourriture

En savoir plus

EUROPE

Le projet de rénovation de la place Taksim annulé par la justice

© Mehdi Chebil/FRANCE 24 | Vue du parc Gézi et de la place Taksim durant les manifestations

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 03/07/2013

Le projet de rénovation de la place Taksim, à l'origine du massif mouvement de contestation anti-Erdogan en Turquie, a été bloqué mercredi par un tribunal administratif. Ce dernier a jugé qu'il portait atteinte à l'identité du lieu.

Un tribunal administratif a bloqué, mercredi 3 juillet, le projet de rénovation de la place Taksim à Istanbul. Le projet avait été l’élément déclencheur du vaste mouvement de contestation, démarré début juin contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan.

Selon le tribunal, le projet violait les règles de l'urbanisme et portait atteinte à l'identité du lieu, selon l'un des avocat des plaignants.

Un revers pour Erdogan

Cette décision constitue un revers pour le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan, lequel était venu à bout par la force du mouvement de contestation. Le chef du gouvernement avait en effet annoncé, le 14 juin, qu'il attendrait la décision finale de la justice turque, une fois tous les recours épuisés, avant d'engager la rénovation de la place Taksim.

Initialement dirigées contre ce projet, ces manifestations s'étaient rapidement transformées en une contestation générale du gouvernement issu de la mouvance islamiste.
 

Avec dépêches

Première publication : 03/07/2013

  • TURQUIE

    Après Gezi, la vie continue et la mobilisation aussi

    En savoir plus

  • TURQUIE

    "L'homme debout", nouvelle forme de contestation anti-Erdogan

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Le Premier ministre Erdogan oscille entre "une attitude conciliante et inflexible"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)