Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Université d'été du PS : "une allumette et c'est l'incendie"

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

Afrique

Les chefs des Frères musulmans visés par la justice égyptienne après le coup d'État

© AFP | Khaïrat al-Chater

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 04/07/2013

Au lendemain du coup d’État qui a renversé Mohamed Morsi, la justice égyptienne a émis des mandats d’arrêt visant le guide suprême des Frères musulmans, Mohamed Badie, ainsi que le stratège de l’organisation islamiste, Khaïrat al-Chater.

De nouvelles arrestations ont eu lieu au sein du parti des Frères musulmans, moins de 24 heures après le coup d’État militaire qui a renversé le président égyptien Mohamed Morsi. Le parquet égyptien s'est ainsi retourné contre la direction de l’organisation islamiste en délivrant, jeudi 4 juillet, des mandats d’arrêt à l’encontre du guide de la confrérie, Mohamed Badie, et de son stratège attitré, Khaïrat al-Chater.

Premier choix de la confrérie pour l’élection présidentielle de 2012,  Khaïrat al-Chater avait été contraint de céder la place à Mohamed Morsi suite à des antécédents judiciaires.

Les deux hommes forts de la confrérie sont recherchés pour "incitation à la violence" dans l’enquête sur les affrontements qui ont fait huit morts cette semaine devant le quartier général des Frères musulmans au Caire. Laissés sans aucune protection policière, plusieurs sièges de l’organisation islamiste ont été incendiés par des manifestants anti-Morsi dans les jours qui ont précédé l'intervention de l'armée.

Vague d’arrestations

Le journal gouvernemental "Al-Ahram" avait précédemment fait état de 300 mandats d’arrêt lancés contre des membres du mouvement islamiste alors que des sources de sécurité affirmaient à l’AFP, jeudi matin, que le chef du Parti de la justice et de la liberté, vitrine politique des Frères musulmans, avait été arrêté.

Mohamed Morsi serait quant à lui retenu au ministère de la Défense, selon Gehad al-Haddad, haut responsable au sein de la confrérie.

Cette vague d’arrestations intervient au moment où Adly Mansour, chef de la Cour suprême propulsé président par intérim par l’armée égyptienne, a prêté serment et promis une "présidentielle anticipée". Élection que plusieurs chefs des Frères musulmans, vainqueurs de quatre scrutins consécutifs, risquent de suivre derrière les barreaux.

Avec dépêches
 

Première publication : 04/07/2013

  • ÉGYPTE

    Le leader des Frères musulmans arrêté, appel à manifester vendredi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Adly Mansour, l'homme de l'après-Morsi

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'armée égyptienne détient Mohamed Morsi et promet une élection présidentielle

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)