Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 2)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Après le 17, le 18"

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

  • Economies : Valls demande aux fonctionnaires de "participer à l'effort commun"

    En savoir plus

Afrique

Reportage : "Nous sommes prêts à sacrifier notre sang pour le président Morsi"

© FRANCE 24

Vidéo par Gallagher FENWICK

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 05/07/2013

Après le choc provoqué par la destitution de celui qu'ils considèrent comme le seul président légitime d'Égypte, les pro-Morsi descendent désormais dans la rue pour exprimer leur indignation. Reportage.

Deux jours après la destitution de Mohamed Morsi, ses partisans défilent et se rassemblent pour exprimer leur rejet de ce qu’ils estiment être "un coup d’État militaire". Pour eux, le chef d'État déchu est toujours leur président légitime.

Dans la foule, Bassem Odeh, l’un des ministres les plus populaires du gouvernement renversé, promet que son camp va continuer de se battre. "La campagne d'arrestations contre des personnalités de ce pays est une grande erreur. La fermeture de chaînes privées et la censure sont de grandes erreurs ainsi que la suspension de la Constitution. L’armée doit préserver sa crédibilité", martèle le désormais ex-ministre de l’Approvisionnement alimentaire.

Des militants en roue libre

Mais ce dernier est bien seul depuis 48 heures, alors que la plupart des cadres du camp de l’ex-président ont été arrêtés. Et sans leader affiché, il n’y a plus de consigne distillée aux militants. Une situation qui laisse craindre des débordements. Des violences ont d'ailleurs déjà été constatées place Tahrir entre pro et anti-Morsi.

“Nous sommes prêts à sacrifier notre sang pour notre président Morsi, le président légitime et élu, pour mettre en place les règles de Dieu sur terre”, s’écrit un militant brandissant un drapeau appelant au Djihad, la guerre sainte.

Même si les scènes de liesse sont encore présentes à travers la capitale, la tension est forte et certains se préparent clairement à une nouvelle série de confrontations meurtrières.

Première publication : 05/07/2013

  • ÉGYPTE

    Affrontements meurtriers entre pro et anti-Morsi au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    La destitution de Morsi galvanise les mouvances radicales et djihadistes

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    L'Union africaine suspend l'Égypte suite à la destitution de Mohamed Morsi

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)