Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

POLITIQUE

Soutien de Valls à Macron : Le PS est-il mort ?

En savoir plus

FOCUS

Crise migratoire en Europe : le difficile parcours des "dublinés"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vincent Perez, le photographe derrière l’acteur

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le meurtre de deux inspecteurs de l'ONU, signe du chaos en RDC"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Samsung présente son nouveau smartphone

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Valls, M. Déloyal"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bye Bye, l'Union européenne !

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

RD Congo : ouverture de 2 enquêtes après la mort des experts onusiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Brexit : et maintenant?

En savoir plus

REPORTERS

Un reportage long format tourné par nos reporters ou nos correspondants aux quatre coins du monde. Le samedi à 21h10. Et dès le vendredi, en avant-première sur internet!

Dernière modification : 05/07/2013

OGM : la fin du rêve Monsanto en Inde ?

Dans l’ouest de l’Inde, l’État du Maharashtra a interdit à Mahyco, la filiale indienne du géant Monsanto, de vendre les graines de son coton OGM. Cette décision est un revers pour la multinationale américaine et pourrait avoir des conséquences importantes en Inde. Ici, plus de 90% des cotonniers recourent aux semences OGM. Plus grave, le ministre de l’Agriculture a dressé un lien entre les suicides de fermiers ruinés et l’usage de semences génétiquement modifiées.

Nous sommes partis dans le cœur agricole de l’Inde. L’état du Maharashtra est depuis dix ans le laboratoire de Monsanto en Inde. Au moment de la récolte du coton, les champs brillent de fleurs blanches, les usines croulent sous une neige de coton. Mais derrière cette abondance, nous avons été frappés par le désespoir des paysans. Surendettés par l’achat d'engrais et de pesticides, certains ne voient d’autre issue que le suicide. Ces dernières années, plus de 10 000 paysans ont mis fin à leur vie, en général en avalant les pesticides qui devaient les sortir de la misère.

Si les graines de Monsanto-Mahyco ont permis les premières années d’augmenter les rendements, les parasites ont fini par développer des résistances. Surtout, les petits cotonniers indiens n’étaient pas préparés à la transition OGM : 80% des champs du Maharashtra sont touchés par la sécheresse alors que le coton OGM requiert des systèmes d’irrigation complexes.

Notre reportage raconte l’histoire d’un échec, d’une deuxième "révolution verte" qui n’est jamais arrivée. C’est aussi l’histoire d’un pays, deuxième producteur mondial de coton après la Chine, d’abord acquis à la cause OGM, mais qui commence aujourd’hui à contester le rêve Monsanto.

Par Mandakini Ghalot , Constantin SIMON

COMMENTAIRE(S)

Les archives

23/03/2017 EUROPE

Vidéo : en Crimée, les dissidents matés par Moscou

Trois ans après l'annexion de la péninsule ukrainienne, la Russie a déployé tout son arsenal judiciaire et policier pour faire taire les voix dissidentes. Qu'il s'agisse des...

En savoir plus

17/03/2017 Amériques

Canada, le réveil autochtone

Si le Canada arrive en tête des classements internationaux pour sa qualité de vie, la réalité des peuples autochtones, dits aussi Premières Nations, est souvent comparée à celle...

En savoir plus

09/03/2017 Moyen-Orient

Irak : cauchemars d'enfance

En Irak, des milliers de civils fuient la bataille de Mossoul contre les jihadistes de l’organisation État islamique. Nombre d’entre eux se sont réfugiés dans des camps au nord...

En savoir plus

03/03/2017 Afrique

Libye : à Zintan, que reste-t-il de la révolution ?

Six ans après le déclenchement de la révolution, qui a conduit à la chute, puis à la mort de Mouammar Kadhafi, où en est la Libye ? Alors que le pays se fracture entre clans...

En savoir plus

24/02/2017 Moyen-Orient

Vidéo : les Kukis, juifs d'Inde descendants d'une tribu perdue d'Israël

Au nord-est de l’Inde, les Kukis se revendiquent comme les descendants de l’une des tribus perdues d’Israël. Devant leur ferveur, le grand rabbin d’Israël a autorisé les membres...

En savoir plus