Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Économie britannique : George Osborne tente de rassurer

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"En fait, on ne voulait pas vraiment dire 'partir'"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Pour une Europe du peuple"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

Amériques

La Bolivie offre à son tour l'asile politique à Snowden

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2013

Edward Snowden s'est vu offrir samedi l'asile politque par la Bolivie. La veille, le Venezuela et le Nicaragua s’étaient dit prêts à accueillir l’ancien agent de la NSA, bloqué depuis 14 jours dans la zone de transit d'un aéroport à Moscou.

Le président bolivien, Evo Morales, a annoncé samedi qu'il offrirait l'asile politique à l'ex-consultant américain de la NSA, Edward Snowden, si celui-ci le lui demandait, lors d'un discours devant des agriculteurs à Oruro, dans le sud-ouest de la Bolivie.

"En signe de protestation, je voudrais dire aux Européens et aux Américains du nord : maintenant, nous allons accorder l'asile si cet Américain persécuté par ses compatriotes nous le demande. Nous n'avons pas peur", a assuré le président bolivien.

La veille, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et le président du Nicaragua, Daniel Ortega, avaient tous deux affirmé qu'ils étaient eux aussi disposés à accorder l'asile à l'ex-consultant de l'Agence de la sécurité américaine.

Protéger Snowden de "l'empire le plus puissant du monde"

Au cours d'une cérémonie de célébration de l'indépendance du Venezuela, Nicolas Maduro a annoncé qu'il accordait "l'asile humanitaire au jeune Snowden pour le protéger de la persécution de l'empire le plus puissant du monde, qui s'est déchaînée sur lui".

"Nous, nous sommes ouverts et respectueux du droit d'asile et il est clair que si les circonstances le permettent, nous recevrons Snowden avec grand plaisir et lui donnerons l'asile ici au Nicaragua", a déclaré pour sa part Daniel Ortega, qui a confirmé avoir reçu une demande de Snowden à l'ambassade du Nicaragua à Moscou.

Six nouveaux pays sollicités par Snowden

Ces annonces surviennent alors qu’Edward Snowden, bloqué depuis 14 jours dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, a vu  sa situation s’enliser.

WikiLeaks a ainsi annoncé vendredi sur son compte Twitter que l'ex-consultant de la NSA, qui avait précédemment adressé des demandes à 21 États, "a demandé l'asile auprès de six autres pays". Le site fondé par Julian Assange s'est par ailleurs refusé à divulguer pour le moment le nom des capitales sollicitées, "de crainte d'une tentative d'ingérence de la part des États-Unis".

Initialement sollicitées par le fugitif américain, la France et l'Italie ont fait savoir jeudi qu'elles ne l'accueilleraient pas, emboîtant ainsi le pas à l'Allemagne, au Brésil, à la Norvège, l'Inde, la Pologne, l'Islande, l'Autriche, la Finlande, aux Pays-Bas et à l'Espagne.

Avec dépêches

Première publication : 06/07/2013

  • BOLIVIE

    Snowden : les alliés de la Bolivie exigent des excuses publiques des Européens

    En savoir plus

  • ESPIONNAGE

    L'Équateur assure avoir découvert un micro caché dans son ambassade à Londres

    En savoir plus

  • ESPIONNAGE

    Jester, ce "hacker patriote" américain qui veut punir le "traître" Snowden

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)