Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Algérie: un terrorisme pas si "résiduel"

En savoir plus

DÉBAT

Sommet de l'ONU sur le climat : nouvelle conférence, nouvel élan ?

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État islamique : la coalition passe à l'offensive

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Algérie : un Français enlevé par un groupe lié à l'organisation de l'EI

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Couple franco-allemand : la cigale et la fourmi ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Nicole Garcia, actrice et réalisatrice accomplie

En savoir plus

FOCUS

L'Afrique à Paris !

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : longtemps frileuse, la Turquie prête à s'engager

    En savoir plus

  • Les Français jihadistes présumés sont rentrés de Turquie sans être arrêtés

    En savoir plus

  • Course contre la montre pour retrouver l’otage français en Algérie

    En savoir plus

  • Frappes contre l’EI en Syrie : "Ce n'est pas le combat de l'Amérique seule"

    En savoir plus

  • Arab Bank reconnue coupable d'avoir financé des terroristes

    En savoir plus

  • Emma Watson, féministe engagée et menacée

    En savoir plus

  • Rama Yade : "C'est une guerre entre la civilisation et la barbarie"

    En savoir plus

  • Ségolène Royal : "le dérèglement climatique est un enjeu crucial"

    En savoir plus

  • Poucettes, matraques à pointes : le marché de la torture "made in China"

    En savoir plus

  • Les lycéennes et collégiennes turques autorisées à porter le voile islamique

    En savoir plus

  • Droit à l'avortement : le gouvernement espagnol abandonne son projet de loi

    En savoir plus

  • L'armée israélienne abat un avion de chasse syrien au-dessus du Golan

    En savoir plus

Amériques

La Bolivie offre à son tour l'asile politique à Snowden

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2013

Edward Snowden s'est vu offrir samedi l'asile politque par la Bolivie. La veille, le Venezuela et le Nicaragua s’étaient dit prêts à accueillir l’ancien agent de la NSA, bloqué depuis 14 jours dans la zone de transit d'un aéroport à Moscou.

Le président bolivien, Evo Morales, a annoncé samedi qu'il offrirait l'asile politique à l'ex-consultant américain de la NSA, Edward Snowden, si celui-ci le lui demandait, lors d'un discours devant des agriculteurs à Oruro, dans le sud-ouest de la Bolivie.

"En signe de protestation, je voudrais dire aux Européens et aux Américains du nord : maintenant, nous allons accorder l'asile si cet Américain persécuté par ses compatriotes nous le demande. Nous n'avons pas peur", a assuré le président bolivien.

La veille, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, et le président du Nicaragua, Daniel Ortega, avaient tous deux affirmé qu'ils étaient eux aussi disposés à accorder l'asile à l'ex-consultant de l'Agence de la sécurité américaine.

Protéger Snowden de "l'empire le plus puissant du monde"

Au cours d'une cérémonie de célébration de l'indépendance du Venezuela, Nicolas Maduro a annoncé qu'il accordait "l'asile humanitaire au jeune Snowden pour le protéger de la persécution de l'empire le plus puissant du monde, qui s'est déchaînée sur lui".

"Nous, nous sommes ouverts et respectueux du droit d'asile et il est clair que si les circonstances le permettent, nous recevrons Snowden avec grand plaisir et lui donnerons l'asile ici au Nicaragua", a déclaré pour sa part Daniel Ortega, qui a confirmé avoir reçu une demande de Snowden à l'ambassade du Nicaragua à Moscou.

Six nouveaux pays sollicités par Snowden

Ces annonces surviennent alors qu’Edward Snowden, bloqué depuis 14 jours dans la zone de transit de l'aéroport de Moscou-Cheremetievo, a vu  sa situation s’enliser.

WikiLeaks a ainsi annoncé vendredi sur son compte Twitter que l'ex-consultant de la NSA, qui avait précédemment adressé des demandes à 21 États, "a demandé l'asile auprès de six autres pays". Le site fondé par Julian Assange s'est par ailleurs refusé à divulguer pour le moment le nom des capitales sollicitées, "de crainte d'une tentative d'ingérence de la part des États-Unis".

Initialement sollicitées par le fugitif américain, la France et l'Italie ont fait savoir jeudi qu'elles ne l'accueilleraient pas, emboîtant ainsi le pas à l'Allemagne, au Brésil, à la Norvège, l'Inde, la Pologne, l'Islande, l'Autriche, la Finlande, aux Pays-Bas et à l'Espagne.

Avec dépêches

Première publication : 06/07/2013

  • BOLIVIE

    Snowden : les alliés de la Bolivie exigent des excuses publiques des Européens

    En savoir plus

  • ESPIONNAGE

    L'Équateur assure avoir découvert un micro caché dans son ambassade à Londres

    En savoir plus

  • ESPIONNAGE

    Jester, ce "hacker patriote" américain qui veut punir le "traître" Snowden

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)