Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Asie - pacifique

Les deux Corées entament des discussions sur la réouverture de Kaesong

© AFP PHOTO / HO / ministère de l'Unification de la Corée du Sud | Les chefs des délégations nord et sud à l'ouverture des discussions

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2013

Les chefs des délégations de la Corée du Nord et du Sud se sont assis à la table des négociations samedi pour s'accorder sur la réouverture du site mixte de Kaesong. Les deux Corées se renvoient la responsabilité de la fermeture du complexe en avril.

La Corée du Nord et la Corée du Sud ont entamé samedi des discussions sur la réouverture de leur site industriel commun de Kaesong, financé par Séoul et situé côté nord-coréen, fermé en avril au plus fort des tensions entre les deux pays.

Des problèmes techniques ont retardé le démarrage des discussions, qui se déroulent dans le village frontalier de Panmunjom, la réparation des lignes téléphoniques vers le Sud ayant demandé presque deux heures, a indiqué le ministère de l'Unification de la Corée du Sud à Séoul.

Au cours des négociations, Séoul devrait demander une garantie écrite destinée à empêcher une nouvelle fermeture unilatérale de Kaesong. La requête a peu de chances d'aboutir, car cela signifierait que Pyongyang ravale sa fierté et endosse l'entière responsabilité de la fermeture du site.

"Nous avons clarifié notre position maintes fois pour que Kaesong se développe comme un site aux normes internationales et où le sens commun prévaut", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Unification Kim Hyung-Suk.

Affirmant toutes deux vouloir rouvrir cette zone industrielle, les deux Corées se renvoient la responsabilité de sa fermeture brutale. La Corée du Nord, qui invoque des tensions militaires et l'hostilité du Sud, a retiré le 8 avril ses 53 000 employés des 123 usines. En réponse, le Sud avait rappelé ses cadres et contremaîtres.

Le complexe industriel mixte était né dans le sillage de "la diplomatie du rayon de soleil", menée par la Corée du Sud de 1998 à 2008 pour encourager les contacts entre les deux frères ennemis.

Avec dépêches

Première publication : 06/07/2013

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Négociations entre les deux Corées : Pyongyang fait la sourde oreille

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Les Sud-Coréens quittent à leur tour le site industriel de Kaesong

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Pyongyang retire ses employés du complexe industriel de Kaesong

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)