Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ioannis Kasoulides, ministre chypriote des Affaires étrangères

En savoir plus

SUR LE NET

Brésil : une cyber-présidentielle sous tension

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Air France : la grève entre dans sa deuxième semaine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La revanche de David Cameron"

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

SUR LE NET

Le "Blood Bucket Challenge", nouvelle tendance en Ukraine

En savoir plus

FOCUS

Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

  • Foot européen : le Real cartonne, Manchester United sombre

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

    En savoir plus

  • Ligue 1 : l’OM vire en tête, Paris cale encore

    En savoir plus

  • Yémen : Sanaa contraint de partager le pouvoir avec la rébellion chiite

    En savoir plus

  • Syrie : plus de 100 000 Kurdes ont fui en Turquie l'avancée de l'EI

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy a "envie" mais surtout "pas le choix" de revenir en politique

    En savoir plus

  • Ebola : après trois jours de confinement, la vie reprend en Sierra Leone

    En savoir plus

  • Pas de zone tampon sans respect du cessez-le-feu, exige l’armée ukrainienne

    En savoir plus

  • À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

    En savoir plus

  • Ashraf Ghani succède à Hamid Karzaï à la présidence afghane

    En savoir plus

  • Des milliers de pacifistes manifestent à Moscou contre la guerre en Ukraine

    En savoir plus

  • De Paris à New York, les défenseurs du climat se mobilisent

    En savoir plus

  • En Albanie, le pape François prône la tolérance religieuse et fustige les jihadistes

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France échoue au pied du podium

    En savoir plus

  • Vidéo : la Turquie "débordée" par l’afflux de réfugiés kurdes de Syrie

    En savoir plus

  • Grand Prix de Singapour : Hamilton reprend les commandes de la F1

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les deux Corées entament des discussions sur la réouverture de Kaesong

© AFP PHOTO / HO / ministère de l'Unification de la Corée du Sud | Les chefs des délégations nord et sud à l'ouverture des discussions

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2013

Les chefs des délégations de la Corée du Nord et du Sud se sont assis à la table des négociations samedi pour s'accorder sur la réouverture du site mixte de Kaesong. Les deux Corées se renvoient la responsabilité de la fermeture du complexe en avril.

La Corée du Nord et la Corée du Sud ont entamé samedi des discussions sur la réouverture de leur site industriel commun de Kaesong, financé par Séoul et situé côté nord-coréen, fermé en avril au plus fort des tensions entre les deux pays.

Des problèmes techniques ont retardé le démarrage des discussions, qui se déroulent dans le village frontalier de Panmunjom, la réparation des lignes téléphoniques vers le Sud ayant demandé presque deux heures, a indiqué le ministère de l'Unification de la Corée du Sud à Séoul.

Au cours des négociations, Séoul devrait demander une garantie écrite destinée à empêcher une nouvelle fermeture unilatérale de Kaesong. La requête a peu de chances d'aboutir, car cela signifierait que Pyongyang ravale sa fierté et endosse l'entière responsabilité de la fermeture du site.

"Nous avons clarifié notre position maintes fois pour que Kaesong se développe comme un site aux normes internationales et où le sens commun prévaut", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Unification Kim Hyung-Suk.

Affirmant toutes deux vouloir rouvrir cette zone industrielle, les deux Corées se renvoient la responsabilité de sa fermeture brutale. La Corée du Nord, qui invoque des tensions militaires et l'hostilité du Sud, a retiré le 8 avril ses 53 000 employés des 123 usines. En réponse, le Sud avait rappelé ses cadres et contremaîtres.

Le complexe industriel mixte était né dans le sillage de "la diplomatie du rayon de soleil", menée par la Corée du Sud de 1998 à 2008 pour encourager les contacts entre les deux frères ennemis.

Avec dépêches

Première publication : 06/07/2013

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Négociations entre les deux Corées : Pyongyang fait la sourde oreille

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Les Sud-Coréens quittent à leur tour le site industriel de Kaesong

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Pyongyang retire ses employés du complexe industriel de Kaesong

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)