Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Émotion en ligne après la libération de quatre otages français

En savoir plus

BILLET RETOUR

Prijedor : les survivants contre l’oubli

En savoir plus

REPORTERS

En Inde, des votes à vendre

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Printemps de Bourges, Festival d'Aix en Provence... la musique en festival!

En savoir plus

FOCUS

Washington–Bucarest : un partenariat de plus en plus stratégique

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

  • Présidentielle syrienne : une élection taillée sur mesure pour Bachar al-Assad

    En savoir plus

  • Moscou accuse les autorités ukrainiennes d'enfreindre l'accord de Genève

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon la Fifa

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Sissi et Sabahi, seuls candidats à l’élection présidentielle en Égypte

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

Asie - pacifique

Les deux Corées entament des discussions sur la réouverture de Kaesong

© AFP PHOTO / HO / ministère de l'Unification de la Corée du Sud

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2013

Les chefs des délégations de la Corée du Nord et du Sud se sont assis à la table des négociations samedi pour s'accorder sur la réouverture du site mixte de Kaesong. Les deux Corées se renvoient la responsabilité de la fermeture du complexe en avril.

La Corée du Nord et la Corée du Sud ont entamé samedi des discussions sur la réouverture de leur site industriel commun de Kaesong, financé par Séoul et situé côté nord-coréen, fermé en avril au plus fort des tensions entre les deux pays.

Des problèmes techniques ont retardé le démarrage des discussions, qui se déroulent dans le village frontalier de Panmunjom, la réparation des lignes téléphoniques vers le Sud ayant demandé presque deux heures, a indiqué le ministère de l'Unification de la Corée du Sud à Séoul.

Au cours des négociations, Séoul devrait demander une garantie écrite destinée à empêcher une nouvelle fermeture unilatérale de Kaesong. La requête a peu de chances d'aboutir, car cela signifierait que Pyongyang ravale sa fierté et endosse l'entière responsabilité de la fermeture du site.

"Nous avons clarifié notre position maintes fois pour que Kaesong se développe comme un site aux normes internationales et où le sens commun prévaut", a déclaré le porte-parole du ministère de l'Unification Kim Hyung-Suk.

Affirmant toutes deux vouloir rouvrir cette zone industrielle, les deux Corées se renvoient la responsabilité de sa fermeture brutale. La Corée du Nord, qui invoque des tensions militaires et l'hostilité du Sud, a retiré le 8 avril ses 53 000 employés des 123 usines. En réponse, le Sud avait rappelé ses cadres et contremaîtres.

Le complexe industriel mixte était né dans le sillage de "la diplomatie du rayon de soleil", menée par la Corée du Sud de 1998 à 2008 pour encourager les contacts entre les deux frères ennemis.

Avec dépêches

Première publication : 06/07/2013

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Négociations entre les deux Corées : Pyongyang fait la sourde oreille

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Les Sud-Coréens quittent à leur tour le site industriel de Kaesong

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Pyongyang retire ses employés du complexe industriel de Kaesong

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)