Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

Afrique

Les islamistes appellent à de nouvelles manifestations en Égypte

© AFP

Vidéo par Natalia Gallois

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 06/07/2013

Les islamistes égyptiens ont de nouveau lancé un appel à manifester ce samedi pour protester contre la destitution de Mohamed Morsi, il y a trois jours. Hier, des violences entre pro et anti-Morsi ont causé la mort de 25 personnes dans le pays.

Les islamistes ont appelé tôt samedi à de nouvelles manifestations "pacifiques" en soutien au président Mohamed Morsi renversé par l'armée, au lendemain d'une journée de violences en Égypte au cours de laquelle 25 personnes ont péri, dont 19 en marge de manifestations.

Galvanisés par leur Guide suprême Mohamed Badie, qui est apparu auprès des manifestants alors que son arrestation avait été annoncée la veille, les partisans de l'ex-chef d'État islamiste ont multiplié les manifestations vendredi.

Alexandrie, théâtre des affrontements les plus meurtriers

"La confrontation devient extrêmement violente entre les deux camps"

Les affrontements les plus meurtriers se sont produits à Alexandrie, la deuxième ville du pays, où douze personnes ont été tuées et 460 autres blessées, selon l'agence officielle Mena.

Au Caire, cinq personnes ont été tuées tandis que des affrontements opposaient des centaines de partisans et d'adversaires de Morsi à la tombée de la nuit dans le centre de la capitale. Devant le siège de la Garde républicaine, des islamistes ont tenté d'accrocher la photo de Mohamed Morsi sur les fils barbelés qui entourent le bâtiment proche du palais présidentiel, bravant les avertissements des forces de l'ordre.

Cinq policiers et un soldat ont par ailleurs été tués dans la péninsule du Sinaï (nord) dans des attaques de militants islamistes qui n'ont pas été revendiquées. Dans la nuit, des islamistes ont attaqué le gouvernorat du Nord-Sinaï et y ont hissé leur drapeau.

Le numéro 2 des Frères musulmans arrêté dans la nuit

"L'Égypte rique de s'enfoncer encore plus dans le chaos et l'instabilité"

L'influent numéro 2 des Frères musulmans, Khairat al-Chater, a été arrêté dans la nuit de vendredi à samedi, selon son parti et des sources sécuritaires.

Malgré cette nouvelle arrestation, les Frères musulmans ont fait savoir qu'ils entendaient rester dans les rues par millions jusqu'à ce que le président déchu retrouve son poste, a prévenu le Guide suprême Mohamed Badie devant une foule de partisans.

"Nous avons déjà vécu sous un régime militaire et nous ne l'accepterons pas une nouvelle fois", a-t-il lancé, faisant référence à l'intérim controversé assuré par l'armée entre la chute de Hosni Moubarak en février 2011 et l'élection de M. Morsi en juin 2012.

La Haut-Commissaire aux droits de l'Homme des Nations unies, Navi Pillay, a appelé vendredi au respect des libertés fondamentales en Égypte et s'est déclarée préoccupée par les arrestations en masse de dirigeants des Frères musulmans. Il "ne doit pas y avoir d'autres violences, de détentions arbitraires, d'actes illégaux de vengeance", a-t-elle déclaré.

Avec dépêches

Première publication : 06/07/2013

  • ÉGYPTE

    Affrontements meurtriers entre pro et anti-Morsi au Caire

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Crise en Égypte : "Les Frères musulmans ont gâché une occasion historique"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)