Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Un projet d'attentat jihadiste déjoué contre la Commission européenne à Bruxelles

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Yémen : couvre-feu à Sanaa, l'ONU annonce un accord de sortie de crise

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Nigeria : assaut mortelle de Boko Haram à Mainok, dans le nord du pays

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

Amériques

Explosion d'un train au Québec : les autorités redoutent un lourd bilan

© AFP

Vidéo par Natalia Gallois

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/07/2013

Un train de 72 wagons et cinq locomotives transportant du pétrole a déraillé samedi avant d'exploser dans la ville de Lac-Mégantic, au Québec, faisant au moins cinq morts. Le bilan pourrait s'alourdir, selon les autorités canadiennes.

Les autorités canadiennes redoutent un bilan très lourd. Le déraillement et l'explosion d'un train fou transportant des citernes de pétrole brut a détruit des dizaines de bâtiments et fait au moins cinq morts samedi à Lac-Mégantic, au Québec.

Le train comportant 72 wagons et cinq locomotives s'est mis à rouler pour une raison encore inexpliquée alors qu'il était stationné en dehors de la ville et que son conducteur n'était pas à bord. Emporté par sa vitesse, il a déraillé et au moins quatre wagons ont explosé dans une gigantesque boule de feu en plein coeur de la petite ville de 6 000 habitants.

"Le train s'est emballé"

La police a fait état de cinq morts et d'une quarantaine de disparus.

Des dizaines de bâtiments ont été détruits, dont certains totalement rasés, soit par les explosions, soit par les incendies qui ont suivi, ont dit les pompiers. Le pétrole en feu s'est répandu dans les égouts et a propagé l'incendie dans plusieurs rues, a précisé le président de la compagnie ferroviaire Montréal, Maine & Atlantique (MMA), Edward Burkhardt.

Selon lui, un ingénieur avait garé le train à l'extérieur de la ville plusieurs heures avant le drame. "Il assure avoir enclenché les freins des cinq locomotives. Il affirme aussi avoir enclenché les freins de suffisamment de wagons du train", a dit à Reuters Edward Burkhardt.

"Absolument terrifiant"

Le vice-président de MMA, Joseph R. McGonigle, avait auparavant estimé que le chef de train avait "respecté les règles". "Nous ne savons pas encore ce qui s'est passé",
avait-il toutefois admis.

Le ministre canadien de l'Industrie, Christian Paradis, en charge des affaires québécoises au sein du gouvernement fédéral, a dit redouter un bilan très lourd. "J'espère qu'il n'y a pas trop de morts", a-t-il dit, visiblement choqué, sur les ondes de Radio Canada. "C'est absolument terrifiant. Je crois que le pire est à venir."

Le centre-ville était très fréquenté au moment de l'accident, vers 01h00 (05h00 GMT), notamment un bar très apprécié par les jeunes. "De nombreuses personnes sont inquiètes car elles n'ont pas de nouvelles de leurs proches", a dit Colette Roy-Laroche, maire de Lac-Mégantic, sur Radio Canada. "Je n'ai jamais vu un train rouler aussi vite dans le centre de Lac-Mégantic", a témoigné un autre habitant. "J'ai vu les wagons sortir des rails... et tout a explosé. En moins d'une minute, le centre-ville a été englouti par le feu."

Des témoins ont parlé de six grosses explosions. Plus de 21 heures après la première, un wagon-citerne brûlait encore et les pompiers, dont certains venus des États-Unis voisins, aspergeaient encore d'eau froide ceux qui n'ont pas explosé.

Une zone de sécurité a été mise en place dans un rayon d'un kilomètre autour du site de l'accident et 2.000 personnes ont été évacuées.

avec dépêches

Première publication : 07/07/2013

  • BELGIQUE

    Un train de produits toxiques déraille et fait un mort en Belgique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)