Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

Amériques

Explosion d'un train au Québec : les autorités redoutent un lourd bilan

© AFP

Vidéo par Natalia Gallois

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/07/2013

Un train de 72 wagons et cinq locomotives transportant du pétrole a déraillé samedi avant d'exploser dans la ville de Lac-Mégantic, au Québec, faisant au moins cinq morts. Le bilan pourrait s'alourdir, selon les autorités canadiennes.

Les autorités canadiennes redoutent un bilan très lourd. Le déraillement et l'explosion d'un train fou transportant des citernes de pétrole brut a détruit des dizaines de bâtiments et fait au moins cinq morts samedi à Lac-Mégantic, au Québec.

Le train comportant 72 wagons et cinq locomotives s'est mis à rouler pour une raison encore inexpliquée alors qu'il était stationné en dehors de la ville et que son conducteur n'était pas à bord. Emporté par sa vitesse, il a déraillé et au moins quatre wagons ont explosé dans une gigantesque boule de feu en plein coeur de la petite ville de 6 000 habitants.

"Le train s'est emballé"

La police a fait état de cinq morts et d'une quarantaine de disparus.

Des dizaines de bâtiments ont été détruits, dont certains totalement rasés, soit par les explosions, soit par les incendies qui ont suivi, ont dit les pompiers. Le pétrole en feu s'est répandu dans les égouts et a propagé l'incendie dans plusieurs rues, a précisé le président de la compagnie ferroviaire Montréal, Maine & Atlantique (MMA), Edward Burkhardt.

Selon lui, un ingénieur avait garé le train à l'extérieur de la ville plusieurs heures avant le drame. "Il assure avoir enclenché les freins des cinq locomotives. Il affirme aussi avoir enclenché les freins de suffisamment de wagons du train", a dit à Reuters Edward Burkhardt.

"Absolument terrifiant"

Le vice-président de MMA, Joseph R. McGonigle, avait auparavant estimé que le chef de train avait "respecté les règles". "Nous ne savons pas encore ce qui s'est passé",
avait-il toutefois admis.

Le ministre canadien de l'Industrie, Christian Paradis, en charge des affaires québécoises au sein du gouvernement fédéral, a dit redouter un bilan très lourd. "J'espère qu'il n'y a pas trop de morts", a-t-il dit, visiblement choqué, sur les ondes de Radio Canada. "C'est absolument terrifiant. Je crois que le pire est à venir."

Le centre-ville était très fréquenté au moment de l'accident, vers 01h00 (05h00 GMT), notamment un bar très apprécié par les jeunes. "De nombreuses personnes sont inquiètes car elles n'ont pas de nouvelles de leurs proches", a dit Colette Roy-Laroche, maire de Lac-Mégantic, sur Radio Canada. "Je n'ai jamais vu un train rouler aussi vite dans le centre de Lac-Mégantic", a témoigné un autre habitant. "J'ai vu les wagons sortir des rails... et tout a explosé. En moins d'une minute, le centre-ville a été englouti par le feu."

Des témoins ont parlé de six grosses explosions. Plus de 21 heures après la première, un wagon-citerne brûlait encore et les pompiers, dont certains venus des États-Unis voisins, aspergeaient encore d'eau froide ceux qui n'ont pas explosé.

Une zone de sécurité a été mise en place dans un rayon d'un kilomètre autour du site de l'accident et 2.000 personnes ont été évacuées.

avec dépêches

Première publication : 07/07/2013

  • BELGIQUE

    Un train de produits toxiques déraille et fait un mort en Belgique

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)