Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Afrique

Reportage : les coptes d'Égypte craignent les représailles des pro-Morsi

© Capture d'écran France 24

Vidéo par James ANDRE , Gallagher FENWICK

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 07/07/2013

Après que le patriarche de l’Église copte d’Égypte, le pope Tawadros II, a ouvertement approuvé la destitution du président islamiste Mohamed Morsi par l'armée, la minorité chrétienne redoute les représailles des pro-Morsi.

Quatre jours après la chute de Mohamed Morsi, que le pope Tawadros II a ouvertement approuvé, l'inquiétude gagne la communauté copte d'Égypte. Malgré le soulagement après la destitution du président islamiste, des fidèles de cette minorité chrétienne, réunis pour la messe du dimanche dans la cathédrale du Caire, redoutent d'être la cible de nouvelles attaques.

"Les gens ici sont très heureux de la destitution du Président Morsi, et ils espèrent que ça mènera à une société plus libre et plus juste ici en Égypte", affirme Maria, chrétienne copte du Caire."Il n’y a pas de position officielle, mais je pense que vous auriez beaucoup de mal à trouver quelqu’un ici qui ne soit pas d’accord avec ce que je vous dis".

"Les violences ont redoublé dans les rues"

Le Pope Tawadros II, chef spirituel des coptes a ouvertement approuvé le renversement de l’ex-president islamiste et la suspension de la Constitution. Une déclaration qui n'a pas manqué de provoquer les foudres des Frères musulmans, mais qui fait craindre chez certains coptes une recrudescence des  attaques des militants pro-Morsi. Samedi, un prêtre copte a ainsi été tué par des hommes armés dans la ville d'El Arich, dans le nord de la péninsule du Sinaï.

"Il est évident que depuis cette nouvelle phase, depuis le changement qui a eu lieu, les violences ont redoublé dans les rues, c’est clairement leur méthode pour exprimer leur colère par rapport à ce qui s’est passé", rappelle Roushdi Zaki, magistrat copte. "Bien sûr, il y a une inquiétude".

Malgré cette inquiétude, aucun dispositif de protection de la communauté copte, qui compte 8 millions de fidèles, n'a été mis en place aux abords de la cathédrale du Caire. En avril 2013, le site avait été pris pour cible par les islamistes. Les échauffourées avaient fait deux morts.
 

Première publication : 07/07/2013

  • ÉGYPTE

    Confusion autour de la nomination du Premier ministre égyptien

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les islamistes appellent à de nouvelles manifestations en Égypte

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Reportage : "Nous sommes prêts à sacrifier notre sang pour le président Morsi"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)