Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Alep, symbole de la faiblesse américaine"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Fance : le chômage repart à la hausse

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton 1 - Trump 0"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Gabon, retour au calme, mais climat politique tendu à la veille de l'investiture d'Ali Bongo

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le drôle de selfie d'Hillary Clinton

En savoir plus

LE DÉBAT

Crise migratoire en France : Hollande à Calais pour la première fois de son mandat

En savoir plus

LE DÉBAT

Clinton – Trump : un duel décisif ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Mondial de l'auto : un salon en perte de vitesse ?

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Clinton - Trump : un premier face-à-face décisif

En savoir plus

SPORT

Grand prix d'Allemagne : victoire de Sebastian Vettel

© AFP

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/07/2013

Le triple champion du monde de Formule 1 en titre, l'Allemand Sebastian Vettel, a remporté le Grand Prix d'Allemagne dimanche, devançant d'une seconde le Finlandais Kimi Räikkönen. Il s'agit de sa quatrième victoire cette saison.

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull), triple champion du monde en titre, a remporté dimanche le Grand Prix d'Allemagne, 9e manche de la saison 2013 de Formule 1, devant les deux Lotus du Finlandais Kimi Räikkönen et du Français Romain Grosjean.
              
Parti de la première ligne, Vettel n'a terminé qu'avec une seconde d'avance sur Räikkönen et a remporté sa 4e victoire cette saison, mais la première en Allemagne, devant son public, depuis le début de sa carrière en F1.
              
Quatre jours après son 26e anniversaire, Vettel a résisté jusqu'au bout à Räikkönen, champion du monde en 2007, et gagné pour la 30e fois en F1, mais pour la première fois en juillet, le mois de son anniversaire.
              
L'Allemand consolide sa première place au Championnat du monde, car son grand rival Fernando Alonso (Ferrari), malgré une belle course entamée sur la 4e ligne de la grille de départ, a échoué au pied du podium, 4e, et a perdu encore 13 points sur Vettel.
              
Cette course a été neutralisée une seule fois par la voiture de sécurité, du 25e au 30e tour, à cause d'une Marussia mal placée sur le circuit, celle de Jules Bianchi, qui avait explosé son moteur et brièvement pris feu. Aucune crevaison n'est venue la perturber, contrairement à dimanche dernier à Silverstone.
             
AFP

Première publication : 07/07/2013

  • FORMULE 1

    Nico Rosberg s'impose à Silverstone

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Grand prix du Canada : victoire de l'Allemand Sebastian Vettel

    En savoir plus

  • FORMULE 1

    Grand Prix de Monaco : Nico Rosberg s'impose 30 ans après son père

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)