Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Les États-Unis appellent à une coalition mondiale contre l'État islamique

    En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Lesotho : possible menace d'un coup d'État

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : le FMI renouvelle sa confiance à Christine Lagarde

    En savoir plus

  • Grande Guerre : l'exode oublié des Belges en France

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

Afrique

La chef de file des Femen en France obtient le statut de réfugié

© AFP | La chef de file des Femen en France Inna Shevchenko.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/07/2013

La chef de file des Femen en France, Inna Shevchenko, a indiqué lundi avoir obtenu le statut de réfugié auprès de l'Office de protection des réfugiés et apatrides. L'Ukrainienne est menacée dans son pays pour avoir découpé une croix orthodoxe.

Arrivée sur le territoire français en août 2012 avec un visa touristique, Inna Shevchenko a annoncé lundi 8 juillet avoir obtenu le statut de réfugié auprès de l'Office français de protection des réfugiés et apatrides (OFPRA). Cette militante ukrainienne de 23 ans, chef de file du mouvement Femen, avait demandé l'asile en février. 

Selon des documents à en-tête de l'OFPRA, que la Femen a communiqués à l'AFP, la décision d'admission au statut de réfugié a été prise le 9 avril dernier. En application du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (CESEDA), "la qualité de réfugié est reconnue à la jeune femme qui "est placée sous la protection juridique et administrative de l'Office", précise le document.

"Un choix stratégique"

Cette demande d'asile était "un choix stratégique", a expliqué la chef de file des Femen, car "pour développer le mouvement, nous avons besoin d'un lieu, d'un pays". Inna Shevchenko a rappelé qu'elle était menacée de poursuites dans son pays pour avoir découpé à la tronçonneuse une croix orthodoxe. Un geste de protestation après la condamnation de trois membres du groupe Pussy Riot, qui avaient chanté une "prière punk" contre le président Poutine dans une cathédrale de Moscou.

Les Femen, un groupe de féministes ukrainiennes désormais installé à Paris et qui a fait des émules dans plusieurs pays du monde, est connu depuis 2010 pour ses actions "topless" pour dénoncer le sexisme, l'homophobie, la prostitution et la religion. En septembre 2012, elles ont installé à Paris "le premier centre d'entraînement" au "nouveau féminisme".

(Avec dépêches)

Première publication : 08/07/2013

  • TUNISIE

    Libérées dans la nuit à Tunis, les trois Femen sont arrivées à Paris

    En savoir plus

  • TUNISIE

    La militante Femen Amina Tyler reste en prison

    En savoir plus

  • FRANCE

    Les Femen, des seins nus pour quel dessein ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)