Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

6 policiers poursuivis pour homicide involontaire: les habitants de Baltimore exultent

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : A la rencontre de l'homme qui a recueilli les témoignages

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Viols présumés en Centrafrique : des zones d'ombre dans l'affaire

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Séisme au Népal : l'aide humanitaire internationale pressée par le temps

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centrafrique : des soldats français soupçonnés de viols sur des enfants

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Viols présumés en Centrafrique : une enquête s'est ouverte à Bangui

En savoir plus

FOCUS

Liban : la prison de Roumieh, un fief pour les jihadistes de l'EI

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"En France, les PME ont du mal à grandir"

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

Le pain, une tradition française

En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy devant l'UMP : "Ceci n'est pas ma rentrée politique"

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/07/2013

Au siège de l’UMP, Nicolas Sarkozy a assuré lundi que sa participation à une réunion du parti ne constituait pas son retour en politique. "Le jour où je voudrai [revenir], je vous préviendrai", a déclaré l’ancien président.

Lors d’une réunion extraordinaire du bureau politique de l’UMP, Nicolas Sarkozy a affirmé, lundi 8 juillet, que ce n'était "pas le moment" de sa rentrée politique. L’ancien président a néanmoins assuré, devant ses amis et militants, que lorsqu'il voudra revenir, il les "préviendra".

"Ceci n'est pas ma rentrée politique, le jour où je reprendrai la parole ce sera pour parler aux Français de la France", a déclaré l'ex-chef de l'État devant les membres de l'UMP. "Ce ne sera pas pour parler de moi, pas pour parler de nous. Ce sera pour parler d'eux."

"Vous pourrez compter sur moi à chaque fois qu'il y en aura besoin", a-t-il encore clamé, tout en se gardant bien de dévoiler ses projets concrets pour les mois à venir. "Il y a quelque chose d'indécent à parler du rendez-vous de la présidentielle alors que les Français souffrent," a-t-il dit, selon des déclarations reproduites sur son compte Twitter, inactif depuis le 6 mai 2012, date de sa défaite à la présidentielle.

Accueilli en rock star

Toutefois, pour les centaines de militants massés au siège du principal parti d'opposition, sa présence a été interprétée comme un signe de retour. Nicolas Sarkozy a d'ailleurs été accueilli en rock star à son arrivée dans les locaux. Des slogans tels que "Hollande t'es foutu, Sarkozy est revenu" ou encore "Nicolas, Nicolas, Nicolas" ont été scandés par les militants dans une ambiance de meeting.

"Ce n'est pas encore l'heure des présidentielles, mais ça y ressemble", a pour sa part déclaré le député UMP de Paris, Pierre Lellouche.

L'ancien chef d'État était venu apporter son "soutien" à l'UMP après la confirmation par le Conseil constitutionnel du rejet de ses comptes de campagne, taxés notamment d'un "manque de sincérité".

Avec dépêches

Première publication : 08/07/2013

  • FRANCE

    UMP : Sarkozy, héros absent de la fête de la Violette

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sauver l'UMP de la faillite, le nouveau défi de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Comptes rejetés : Sarkozy dénonce "une situation inédite sous la Ve République"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)