Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

FRANCE

Nicolas Sarkozy devant l'UMP : "Ceci n'est pas ma rentrée politique"

© AFP

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/07/2013

Au siège de l’UMP, Nicolas Sarkozy a assuré lundi que sa participation à une réunion du parti ne constituait pas son retour en politique. "Le jour où je voudrai [revenir], je vous préviendrai", a déclaré l’ancien président.

Lors d’une réunion extraordinaire du bureau politique de l’UMP, Nicolas Sarkozy a affirmé, lundi 8 juillet, que ce n'était "pas le moment" de sa rentrée politique. L’ancien président a néanmoins assuré, devant ses amis et militants, que lorsqu'il voudra revenir, il les "préviendra".

"Ceci n'est pas ma rentrée politique, le jour où je reprendrai la parole ce sera pour parler aux Français de la France", a déclaré l'ex-chef de l'État devant les membres de l'UMP. "Ce ne sera pas pour parler de moi, pas pour parler de nous. Ce sera pour parler d'eux."

"Vous pourrez compter sur moi à chaque fois qu'il y en aura besoin", a-t-il encore clamé, tout en se gardant bien de dévoiler ses projets concrets pour les mois à venir. "Il y a quelque chose d'indécent à parler du rendez-vous de la présidentielle alors que les Français souffrent," a-t-il dit, selon des déclarations reproduites sur son compte Twitter, inactif depuis le 6 mai 2012, date de sa défaite à la présidentielle.

Accueilli en rock star

Toutefois, pour les centaines de militants massés au siège du principal parti d'opposition, sa présence a été interprétée comme un signe de retour. Nicolas Sarkozy a d'ailleurs été accueilli en rock star à son arrivée dans les locaux. Des slogans tels que "Hollande t'es foutu, Sarkozy est revenu" ou encore "Nicolas, Nicolas, Nicolas" ont été scandés par les militants dans une ambiance de meeting.

"Ce n'est pas encore l'heure des présidentielles, mais ça y ressemble", a pour sa part déclaré le député UMP de Paris, Pierre Lellouche.

L'ancien chef d'État était venu apporter son "soutien" à l'UMP après la confirmation par le Conseil constitutionnel du rejet de ses comptes de campagne, taxés notamment d'un "manque de sincérité".

Avec dépêches

Première publication : 08/07/2013

  • FRANCE

    UMP : Sarkozy, héros absent de la fête de la Violette

    En savoir plus

  • FRANCE

    Sauver l'UMP de la faillite, le nouveau défi de Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Comptes rejetés : Sarkozy dénonce "une situation inédite sous la Ve République"

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)