Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Vidéo : l'est de l'Ukraine "deviendra un pays indépendant"

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : le capitaine s'explique après le naufrage du ferry

    En savoir plus

  • Coupe de la Ligue : le PSG pour sauver sa saison, Lyon pour la bonifier

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

FRANCE

Ramadan en France : les musulmans débuteront-ils le 9 juillet ?

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 08/07/2013

Le Ramadan doit débuter mardi en France, date fixée à l'avance pour la première fois par le CFCM. Mais cette méthode de calcul ne fait pas l'unanimité parmi les musulmans, certains préférant l'observation traditionnelle de la lune.

Les musulmans de France le savent depuis début mai : le ramadan commencera le mardi 9 juillet en France cette année, et l’Aïd-el-Fitr, qui marque le fin du jeûne, sera célébré le 8 août.

C’est la première fois que les dates du traditionnel jeûne, dont l’observation constitue l’un des cinq piliers de la religion musulmane, sont connues d’avance, grâce à un nouveau mode de calcul adopté unilatéralement par le Conseil français du culte musulman (CFCM), instance chargée de représenter les musulmans de France.

"Cette fois-ci, pour la première fois, la date est fixée en France", a souligné Dalil Boubakeur cité par l’AFP, le nouveau président du CFCM. "Ce sera mieux organisé", s'est-il-réjoui.

Inquiétudes

Certains se demandent toutefois à quelle échelle cette nouvelle méthode sera suivie. Certaines associations regroupant des croyants musulmans, citées notamment par le site internet "Trouve ta mosquée", ont fait état "d'inquiétudes". Le site évoque "un choix qui divise les mosquées de France".

"Auparavant, tout le monde attendait avec une certaine impatience la date et l'heure. On était tous réunis pour savoir quand ça allait débuter. Ensuite, le soir de l'annonce, les prières commençaient", rappelle à l'AFP le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, évoquant avec nostalgie ce "moment privilégié". "On verra comment les gens vont s'organiser cette année, comme c'est nouveau", ajoute-t-il.

Ainsi, lundi soir, certains croyants refuseront de déroger à la tradition et plusieurs mosquées à travers la France ont prévu d’observer la lune pour la "traditionnelle nuit du doute". "Je pense qu'il n'y aura aucune différence avec les années précédentes", considère M'hammed Henniche, de l'Union des associations musulmanes de Seine-Saint-Denis. "Depuis toujours, il y a trois ou quatre références importantes, l'Arabie saoudite, l'Égypte ou le Maghreb. Ces pays ont des comités, des conseils spécialisés, donc tout les monde les suit. C'est l'habitude", constate-t-il. Il se pourrait donc bien que certains musulmans en France ne commence le jeûne que le mercredi 10 juillet.

Mais pour Dalil Boubakeur, le calcul du CFCM est juste et sera suivi par la majorité. "Certaines mosquées voudront avoir l'avis de l'Arabie saoudite mais je pense que les musulmans de France, très majoritairement, prendront la date déterminée par les savants de l'islam, qui est scientifiquement irréfutable", a-t-il ainsi affirmé.

Réforme

Abandonnant la méthode traditionnelle qui consiste à observer la lune à l’œil nu à l’approche de la période du ramadan, afin d’en déterminer le début, le CFCM a adopté une règle de calcul astronomique. Elle est basée précisément sur le calendrier lunaire. Un signe de modernité dans une religion empreinte de traditions.Cette nouvelle méthode a été adoptée par le CFCM, afin notamment de permettre aux croyants d'anticiper l'événement. Il s’agit en outre de l'un des premiers chantiers de l'instance rénovée, après une réforme de ses statuts en février, qui a ramené dans l'instance toutes les composantes de l'islam de France.

Lors de ce mois de ferveur religieuse, les croyants doivent s'abstenir de s'alimenter, de boire et d'avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil. Il existe néanmoins un certain nombre de dérogations pour les enfants, les femmes enceintes, les vieillards, les malades ou les voyageurs.

En 2009, environ 70 % des musulmans de France déclaraient observer le jeûne du ramadan, contre 60 % il y a vingt ans, selon un sondage Ifop. Le nombre des musulmans en France est généralement estimé à 5 millions de personnes. La France compte 2,1 millions de "musulmans déclarés" de 18 à 50 ans, selon l'Institut national des études démographiques (Ined) et l'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE).

Avec dépêches

Première publication : 08/07/2013

  • FRANCE

    Un rapport américain épingle la France pour sa "laïcité agressive"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Tags racistes et islamophobes dans une mosquée de la région parisienne

    En savoir plus

  • PHOTOGRAPHIE

    Le voile islamique au-delà des clichés

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)