Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Retour à la terre, avec le paysan-philosophe Pierre Rabhi

En savoir plus

POLITIQUE

France : "La principale opposition au gouvernement, c’est le groupe socialiste !"

En savoir plus

POLITIQUE

France : "On est dans une séquence du quinquennat très difficile"

En savoir plus

FOCUS

Journée internationale des migrants : l'Italie confrontée à de plus en plus d'enfants

En savoir plus

FACE À FACE

Discours sur l'immigration : François Hollande à la reconquête de la gauche ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

L'œuvre lumineuse d'Olafur Eliasson éclaire la Fondation Louis Vuitton

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile indienne affiche sa solidarité avec le Pakistan

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

De plus en plus de réfugiés affluent au Niger

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Cyberattaque de Sony : quand les hackers deviennent des terroristes

En savoir plus

Afrique

L’Arabie saoudite promet 5 milliards de dollars d'aide à l'Égypte

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/07/2013

Six jours après la destitution de Mohamed Morsi, l’Arabie saoudite a annoncé ce mardi qu’elle allait soutenir l’économie de l'Égypte, instable depuis la révolution de 2011, en faisant un don de 5 milliards de dollars.

L'Arabie saoudite a annoncé, mardi 9 juillet, l'octroi d'une aide de 5 milliards de dollars à l'Égypte pour soutenir l'économie du pays, six jours après la destitution par l'armée du président islamiste Mohamed Morsi.

Selon l'agence officielle Spa, l'aide, décidée par le roi Abdallah, consiste en un dépôt, sans intérêt, de deux milliards de dollars à la Banque centrale d'Égypte, un don d'un milliard de dollars et l'équivalent de deux milliards en produits pétroliers et gazier. Le ministre saoudien des Finances, Ibrahim al-Assaf, cité par l'agence Spa, a précisé que l'aide de Ryad était destinée à "soutenir l'économie de l'Égypte face aux défis que rencontre ce pays".

Favorable à la destitution de Morsi, le monarque saoudien Abdallah a été le premier chef d'État étranger à féliciter le président par intérim Adly Mansour, quelques heures après sa nomination.

Les Émirats arabes unis également "aux côtés de l'Égypte"

Plus tôt dans la journée, les Émirats arabes unis s’étaient déjà engagés à apporter une assistance financière de 3 milliards de dollars au pays : une aide d'1 milliard de dollars et un prêt sans intérêt de deux milliards aux nouveaux dirigeants égyptiens. L’aide totale apportée à l’Égypte s’élève donc à 8 milliards de dollars.

"Les Émirats sont convaincus que le peuple égyptien aura la capacité de surmonter la passe difficile qu'il traverse et relever les défis", a déclaré le conseiller à la sécurité nationale des Émirats, cheikh Hazaa ben Zayed Al-Nahyane, en déplacement au Caire. "Les Émirats se tiennent aux côtés de l'Égypte et de son peuple en ce moment crucial de leur histoire", a-t-il ajouté.

L'Égypte est plongée dans un marasme économique et financier aggravé par l'instabilité politique qui prévaut dans le pays depuis la chute d'Hosni Moubarak en février 2011.

Avec dépêches

Première publication : 09/07/2013

  • ÉGYPTE

    Le Premier ministre égyptien El-Beblaoui va tendre la main aux Frères musulmans

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Les Frères musulmans rejettent le calendrier de transition politique

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Adly Mansour, président égyptien par intérim, décrète des législatives avant 2014

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)