Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Polémique autour du lycée squatté par des migrants à Paris

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Birmanie : la junte appelle à l'aide

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

L'Espagne retrouve un peu de sa santé économique

En savoir plus

DÉBAT

Changement climatique : le pari ambitieux de Barack Obama

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mexique: le cimetière des journalistes

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Plan climat : Barack Obama va au charbon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gabon : turbulences avec Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Porto Rico en défaut de paiement

En savoir plus

FRANCE

Le ramadan commencera mercredi et non mardi, selon la Mosquée de Paris

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/07/2013

La Mosquée de Paris a désavoué le Conseil français du culte musulman en déclarant que le ramadan commencerait mercredi 10 juillet en France, et non mardi, comme l'avait décidé à l'avance le CFCM.

La Mosquée de Paris a déclaré, mardi, que le ramadan en France commencerait seulement mercredi 10 juillet. Une annonce faite à l’heure du déjeuner, qui a dû faire bondir les fidèles n’ayant rien avalé depuis 6 heures du matin… La commission théologique de la Mosquée de Paris a effectivement désavoué le  Conseil français du culte musulman (CFCM), instance représentant les musulmans de France. Pour le CFCM, le ramadan débutait officiellement ce mardi 9 juillet.

Ce cafouillage traduit surtout la division qui règne dans la communauté musulmane française sur la façon de déterminer la date du début du jeûne. Malgré les critiques, le CFCM avait pour la première fois abandonné la tradition d’observation de la lune en faveur d’un calcul astronomique permettant de déterminer scientifiquement la date de début du jeûne.

Les fidèles qui observent cette tradition religieuse doivent s’abstenir de s’alimenter, de boire, et d’avoir des relations sexuelles du lever au coucher du soleil pendant un mois. La fin du ramadan est marquée par la fête de l'Aïd el-Fitr. "Auparavant, tout le monde attendait avec une certaine impatience la date et l'heure. On était tous réunis pour savoir quand ça allait commencer. Ensuite, le soir de l'annonce, les prières commençaient", rappelle le recteur de la Grande mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, évoquant avec nostalgie ce "moment privilégié". "On verra comment les gens vont s'organiser cette année, comme c'est nouveau", ajoute-t-il.

Jeûner pendant les longues journées d'été

Ce mois de ferveur religieuse devrait être particulièrement éprouvant pour les musulmans de l’hémisphère nord, qui doivent jeûner pendant les longues et chaudes journées d’été. Le calendrier étant fixé selon la lune, les dates sont décalées d'une année à l'autre d'une dizaine de jours.

Pendant cette période, les musulmans achètent en grande quantité dattes, lait et semoule, tandis que les produits "spécial ramadan" fleurissent dans les échoppes.
Les mosquées connaissent une affluence particulière pour des "tarawih", prières surérogatoires durant lesquelles les fidèles écoutent l'imam réciter chaque soir une portion du Coran, jusqu'à l'épuiser au soir du 26e jour, correspondant à la "nuit du destin" quand furent révélés au Prophète les premiers versets du Livre saint, selon la tradition.

En 2009, environ 70 % des musulmans de France déclaraient observer le jeûne du ramadan, contre 60 % il y a 20 ans, selon un sondage Ifop. Le nombre des musulmans en France est généralement estimé à 5 millions de personnes. La France compte 2,1 millions de "musulmans déclarés" de 18 à 50 ans, selon l'Institut national des études démographiques (Ined) et l'Institut national de la statistique et des études économiques (Insee).

Avec dépêches

Première publication : 09/07/2013

  • FRANCE

    Ramadan en France : les musulmans débuteront-ils le 9 juillet ?

    En savoir plus

  • FRANCE

    Un rapport américain épingle la France pour sa "laïcité agressive"

    En savoir plus

  • FRANCE

    Tags racistes et islamophobes dans une mosquée de la région parisienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)