Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Lancement de la “première application de télékinésie pour Google Glass"

    En savoir plus

  • Un raid israélien tue neuf spectateurs de la demi-finale du Mondial à Gaza

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

Afrique

L'ex-ministre des Finances, Hazem el-Beblaoui, va être nommé Premier ministre

© capture d'écran

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/07/2013

L'ancien ministre des Finances égyptien, Hazem el-Beblaoui, va être nommé Premier ministre du gouvernement intérimaire, a annoncé mardi la présidence. Mohamed el-Baradei hérite, lui, du poste de vice-président chargé des Affaires étrangères.

L'ancien ministre des Finances, Hazem el-Beblaoui, va être nommé Premier ministre du gouvernement de transition en Égypte, a annoncé mardi 9 juillet la présidence dans un communiqué.

"La nomination d’El-Beblaoui satisfait les activistes"

Une nomination à laquelle les salafistes d'Al-Nour, deuxième parti islamiste d'Égypte après les Frères musulmans, ont annoncé qu'ils ne s'opposeraient pas. Ils avaient précédemment refusé celle du chef de l'opposition et ancien patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed El-Baradei, initialement pressenti pour ce poste.

Ce dernier sera nommé vice-président chargé des Affaires étrangères par Adly Mansour, chef de l'État par intérim. Le parti Al-Nour, qui considère El-Baradei comme "l'homme de Washington", a fait savoir qu'il examinait toujours cette nomination.

El-Beblaoui, populaire chez les révolutionnaires, reconnu à l’international

Le nouveau Premier ministre par intérim du pays, un économiste réputé, avait participé à la création du parti social-démocrate, au lendemain de la révolution égyptienne de 2011. La même année, alors ministre des Finances, El-Beblaoui avait tenté de démissionner en signe de protestation contre le massacre de chrétiens coptes par les forces de sécurité. Une démission refusée par l’armée.

Populaire auprès des révolutionnaires, Hazem el-Beblaoui est également reconnu au niveau international : l’ancien ministre a en effet été décoré par la légion d’honneur en France, précise Sonia Dridi, correspondante de FRANCE 24 au Caire.

En parallèle de ces futures nominations, le président par intérim Adly Mansour a présenté, la nuit dernière, un processus constitutionnel qui doit notamment permettre la tenue de législatives d'ici début 2014, avant une nouvelle présidentielle.

Avec dépêches

Première publication : 09/07/2013

  • ÉGYPTE

    Les Frères musulmans rejettent le calendrier de transition politique

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Adly Mansour, président égyptien par intérim, décrète des législatives avant 2014

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouveau gouvernement : les salafistes d'Al-Nour se retirent des négociations

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)