Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Grand oral de Manuel Valls : confiance renouvelée mais majorité fragilisée ?

En savoir plus

DÉBAT

Immigration clandestine : l'Europe impuissante ?

En savoir plus

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

  • Valls obtient la confiance des députés malgré l'abstention des "frondeurs"

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco s'impose, le Real cartonne

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak et en Syrie ?

    En savoir plus

  • Au moins 67 Sud-Africains tués dans l'effondrement d'un immeuble à Lagos

    En savoir plus

  • Une roquette tirée de Gaza vers Israël, la première depuis la trêve

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

Afrique

L'ex-ministre des Finances, Hazem el-Beblaoui, va être nommé Premier ministre

© capture d'écran | Hazem El-Beblaoui

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 09/07/2013

L'ancien ministre des Finances égyptien, Hazem el-Beblaoui, va être nommé Premier ministre du gouvernement intérimaire, a annoncé mardi la présidence. Mohamed el-Baradei hérite, lui, du poste de vice-président chargé des Affaires étrangères.

L'ancien ministre des Finances, Hazem el-Beblaoui, va être nommé Premier ministre du gouvernement de transition en Égypte, a annoncé mardi 9 juillet la présidence dans un communiqué.

"La nomination d’El-Beblaoui satisfait les activistes"

Une nomination à laquelle les salafistes d'Al-Nour, deuxième parti islamiste d'Égypte après les Frères musulmans, ont annoncé qu'ils ne s'opposeraient pas. Ils avaient précédemment refusé celle du chef de l'opposition et ancien patron de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), Mohamed El-Baradei, initialement pressenti pour ce poste.

Ce dernier sera nommé vice-président chargé des Affaires étrangères par Adly Mansour, chef de l'État par intérim. Le parti Al-Nour, qui considère El-Baradei comme "l'homme de Washington", a fait savoir qu'il examinait toujours cette nomination.

El-Beblaoui, populaire chez les révolutionnaires, reconnu à l’international

Le nouveau Premier ministre par intérim du pays, un économiste réputé, avait participé à la création du parti social-démocrate, au lendemain de la révolution égyptienne de 2011. La même année, alors ministre des Finances, El-Beblaoui avait tenté de démissionner en signe de protestation contre le massacre de chrétiens coptes par les forces de sécurité. Une démission refusée par l’armée.

Populaire auprès des révolutionnaires, Hazem el-Beblaoui est également reconnu au niveau international : l’ancien ministre a en effet été décoré par la légion d’honneur en France, précise Sonia Dridi, correspondante de FRANCE 24 au Caire.

En parallèle de ces futures nominations, le président par intérim Adly Mansour a présenté, la nuit dernière, un processus constitutionnel qui doit notamment permettre la tenue de législatives d'ici début 2014, avant une nouvelle présidentielle.

Avec dépêches

Première publication : 09/07/2013

  • ÉGYPTE

    Les Frères musulmans rejettent le calendrier de transition politique

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Adly Mansour, président égyptien par intérim, décrète des législatives avant 2014

    En savoir plus

  • ÉGYPTE

    Nouveau gouvernement : les salafistes d'Al-Nour se retirent des négociations

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)