Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 09/07/2013

Campagne électorale en ligne au Japon

Aujourd’hui sur le net: au Japon, les partis politiques peuvent désormais faire campagne sur la Toile. Au Cambodge, une ONG fait danser des enfants des bidonvilles sur le morceau « Gangnam Style ». Et une vidéo d’un chien abattu par des policiers californiens provoque la polémique.

Campagne électorale en ligne au Japon

Au Japon, la course pour les élections sénatoriales du 21 juillet est lancée. Une campagne dans le cadre de laquelle les différents partis politiques peuvent, pour la première fois, utiliser Internet pour séduire les électeurs.

Jusqu’ici, les sites, les blogs, et les comptes des candidats sur les réseaux sociaux devaient en effet se figer deux semaines avant le scrutin. Une interdiction qui a été levée en avril dernier. La bataille électorale investit donc enfin le web dans ce pays très féru de nouvelles technologies, avec notamment des initiatives ciblant les jeunes électeurs qui se sont massivement abstenus lors des précédents scrutins.

En tête dans les sondages, les libéraux-démocrates au pouvoir ont ainsi lancé un jeu de plateforme pour smartphone qui met en scène le Premier ministre Shinzo Abe. Le but est d’y amener le personnage le plus haut possible, tout en accumulant des points afin de lui acheter de nouveaux vêtements.

Et le Parti démocrate, principale force de l’opposition, n’est pas en reste. Il s’adresse également aux utilisateurs de smartphones avec des applications ludiques comme celle-ci, qui permet aux électeurs d’insérer leur photo dans les affiches électorales des candidats, et d’en partager le résultat sur les réseaux sociaux.

De son côté, le parti communiste mise également sur le web avec ce site qui présente son programme électoral sur un ton décalé. Une plateforme où ce sont des personnages de bandes dessinées qui se chargent d’expliquer la position de ses candidats sur des questions comme le nucléaire ou l’éducation.


Cambodge : des enfants pauvres dansent sur « Gangnam Style »

Demander à plus de 150 enfants vivant dans les bidonvilles de Phnom Penh, la capitale du Cambodge, de participer à une parodie du clip du célèbre tube « Gangnam Style » du chanteur coréen Psy qui avait enflammé la Toile l’an dernier… c’est l’idée étonnante qu’a récemment eue l’ONG Taramana qui vient en aide aux enfants pauvres du pays pour sensibiliser les internautes sur leurs difficiles conditions de vie. Une méthode de communication originale à travers laquelle l’association entend montrer ces enfants sous un jour nouveau et qui rencontre un franc succès sur le web.

Ainsi, comme l’explique Taramana sur son site, si elle espère alerter l’opinion publique sur la situation des enfants dans le pays grâce à cette initiative, l’opération a avant tout été menée pour faire prendre conscience aux plus jeunes vivant dans les bidonvilles que malgré leur pauvreté, ils font preuve d’un talent immense et sont capables d’accomplir ce qu’ils veulent. Des enfants qui, selon l’ONG, doivent apprendre à croire en eux et qui en participant à ce clip auront eu l’occasion de comprendre qu’ils ne doivent pas avoir peur d’être ambitieux.

Un projet qui n’a pas tardé à trouver un écho positif sur le web, de nombreux utilisateurs des réseaux sociaux applaudissant le message véhiculé par l’association à travers ce clip amusant et louant la qualité de la prestation des enfants des rues.

Et ce n’est d’ailleurs pas la première fois que le morceau « Gangnam Style » est utilisé au Cambodge pour attirer l’attention des citoyens sur une situation spécifique. En décembre dernier déjà, des centaines de manifestants s’étaient ainsi réunis dans les rues de la capitale et avaient repris la chorégraphie du tube de k-pop pour protester contre les évictions forcées dans le pays.


Tendance du jour sur les réseaux sociaux

#JusticeForMax est l’expression qu’utilisent actuellement de nombreux internautes américains pour exprimer leur colère après la diffusion en ligne la semaine dernière d’une vidéo montrant des policiers californiens abattre un Rottweiler en plein jour dans la rue. Un incident survenu alors que l’animal tentait de protéger son propriétaire, arrêté sans raison apparente quelques instants plus tôt, et qui a rapidement suscité une importante vague d’émotion sur la Toile, les utilisateurs des réseaux sociaux dénonçant notamment un usage excessif de la force de la part des agents de police et réclamant une punition exemplaire pour les auteurs de cet acte.

 

« Où est Edward Snowden ? »

Mais où est Edward Snowden ? Les autorités américaines cherchent toujours à mettre la main sur l’informaticien à l’origine des révélations sur le programme de surveillance Prism. Une partie de cache-cache qui a inspiré le Courrier de Russie, qui a créé un jeu en ligne parodiant le livre pour enfants « Où est Charlie ? ». Le but est ainsi d’y repérer, en moins de 30 secondes, le visage de l’ancien consultant de la CIA dissimulé dans ces photos de foules prises en Russie, où il se trouverait toujours après avoir atterri à Moscou le 23 juin dernier.

 

Vidéo du jour

Un Américain vit en moyenne 28 835 jours. Un capital temps qu’a choisi d’illustrer Ze Frank, l’auteur de cette vidéo, en utilisant des petits bonbons, chaque friandise représentant une journée du quotidien d’un individu. Un clip plein d’enseignements qui explique qu’une personne passe en moyenne 8 477 jours à dormir ou qu’elle travaille 3 202 jours au cours de son existence.

Par Electron Libre

COMMENTAIRE(S)

Les archives

02/09/2014 Réseaux sociaux

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

Au sommaire de cette édition : aux États-Unis, les hommages à Michael Brown se poursuivent; l’histoire d’un jeune homosexuel rejeté par sa famille bouleverse la Toile; et des...

En savoir plus

30/08/2014 Réseaux sociaux

Transparence de la vie publique : la France rattrape son retard

En matière de transparence de la vie publique, la France était l'un des deux mauvais élèves de l'Europe avec la Slovénie. Une loi votée fin 2013 oblige maintenant les...

En savoir plus

01/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile dénonce les incursions russes en Ukraine

Au sommaire de cette édition : les internautes ukrainiens dénoncent les incursions russes sur leur territoire; un vernis à ongles anti-viol suscite la polémique en ligne et un...

En savoir plus

29/08/2014 Réseaux sociaux

Guerre d'intimidation : EIIL contre les États-Unis

Au sommaire de cette édition : la mère d’un journaliste américain détenu par l’EIIL demande sa libération ; au Venezuela, les internautes s’inquiètent du fichage dans les...

En savoir plus

28/08/2014 Réseaux sociaux

Des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge"

Au sommaire de cette édition : des militants anti-avortement s'opposent au "Ice Bucket Challenge", les internautes espagnols affichent leur solidarité avec une victime de viol et...

En savoir plus