Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

FRANCE

Affaire Crédit Lyonnais : des biens de Bernard Tapie saisis par la justice

© AFP

Vidéo par Achren VERDIAN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/07/2013

Les juges enquêtant sur l'arbitrage entre Bernard Tapie et le Crédit Lyonnais ont ordonné la saisie des biens de l'homme d'affaires. Ils estiment qu'il est le principal bénéficiaire d'une escroquerie dont il apparaît comme l'un des organisateurs.

Dans le cadre de l’enquête sur l’affaire de l’arbitrage controversé avec le Crédit Lyonnais pour laquelle Bernard Tapie est mis en examen pour escroquerie en bande organisée, les juges ont ordonné la saisie des biens de l’homme d’affaires.

Selon une information obtenue par le journal "Le Monde", les magistrats instructeurs estiment en effet que Bernard Tapie, qui avait touché 403 millions d’euros dans le cadre d'un contentieux l'opposant à la banque au sujet de la vente d’Adidas, a été "le principal bénéficiaire des sommes versées par le CDR [l'organisme chargé de solder le passif du Crédit lyonnais] au terme d'une escroquerie dont il apparaît comme l'un des organisateurs".

"Ses avoirs sont gelés par la justice jusqu’à ce que la procédure aille à son cours et pour s’assurer que les fonds qui pourraient être récupérés éventuellement par l’État ne disparaissent pas dans la nature", explique ainsi sur l’antenne de FRANCE 24, Fabrice Lhomme, auteur de l’article du "Monde".

"Par exemple, parmi les biens que la justice entend saisir il y a l’hôtel particulier magnifique qu’occupe Monsieur Tapie rue des Saints-Pères [évaluer à 70 millions d’euros, ndlr]. Cela ne l’empêche de continuer à y habiter, mais il ne pourrait pas le revendre. Il ne peut plus s’estimer propriétaire de ce point de vue", décrit le journaliste.

Analyse de Patrice Lhomme, journaliste d'investigation au Monde

Un patrimoine très important

Les juges auraient également saisi sa villa "la Mandala" à Saint-Tropez achetée pour un montant de 48 millions d'euros. Ils auraient par ailleurs demandé l’avis du parquet pour "pour saisir six comptes bancaires, un contrat d'assurance-vie de 180 millions d'euros détenu par la holding Groupe Bernard Tapie domiciliée à Bruxelles, et même les parts de l'homme d'affaires sur la SA Groupe Hersant Media, les journaux La Provence et Nice-Matin", rachetés récemment par l’homme d’affaires.

Selon le quotidien, l’ancien président d’Olympique de Marseille et son épouse Dominique disposent, notamment, de "15 comptes bancaires, en France, mais aussi à Monaco".

Bernard Tapie estime qu’à travers ce qu'il considère comme un complot, c’est Nicolas Sarkozy qui est visé. Une ligne de défense que réfutent les journalistes du "Monde". "Non, il n’y a pas de complot. Le complot qui a été mis au jour, c’est l’inverse. C’est une conspiration visant à truquer un arbitrage. C’est la conclusion auxquels sont parvenus les magistrats", affirme Fabrice Lhomme.

 

 

Avec dépêches
 

Première publication : 10/07/2013

  • INTERNET

    Le fils de Bernard Tapie lance un site internet pour rétablir "la vérité"

    En savoir plus

  • JUSTICE

    Arbitrage : Bernard Tapie dénonce un complot visant Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

  • FRANCE

    Arbitrage : Bernard Tapie mis en examen pour escroquerie en bande organisée

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)