Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle algérienne: Abdelaziz Bouteflika vote en fauteuil roulant

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Bouteflika dans un fauteuil

En savoir plus

DÉBAT

Présidentielle en Algérie : un vote, quels changements ? (Partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Guillaume Poitrinal, co-président du conseil de la simplification

En savoir plus

FOCUS

Bitcoin, une révolution monétaire?

En savoir plus

SUR LE NET

Nigeria : les internautes mobilisés contre les violences

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sur les traces d'Agatha Christie : l'Orient Express fait escale à Paris

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Mansouria Mokhefi, spécialiste de l’Algérie

En savoir plus

DÉBAT

L'Algérie d'aujourd'hui : économie, sécurité... le pays inquiet (partie 1)

En savoir plus

  • L'écrivain de génie Gabriel Garcia Marquez s'est éteint à 87 ans

    En savoir plus

  • Un scrutin sans suspense s'achève sur fond de violence en Algérie

    En savoir plus

  • À Genève, un accord commun conclu pour une issue à la crise ukrainienne

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • En images : un condamné à mort iranien gracié par la mère de sa victime

    En savoir plus

  • Les oranges de Floride victimes d'une bactérie, le prix du jus s'envole

    En savoir plus

  • Un conseiller de François Hollande épinglé pour ses conflits d'intérêts

    En savoir plus

  • Le 67e Festival de Cannes signe le retour de Jean-Luc Godard

    En savoir plus

  • La justice sénégalaise décide du maintien de Karim Wade en détention

    En savoir plus

  • En images : mince espoir de retrouver des survivants du ferry en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Étape cruciale des élections législatives en Inde

    En savoir plus

  • Coupe du Roi : le Real Madrid enfonce le FC Barcelone

    En savoir plus

  • Jacques Servier, le père du Mediator, est décédé

    En savoir plus

  • Vidéo : les Algérois partagés entre fatalisme et peur de l’avenir

    En savoir plus

  • RD Congo : qui en veut au directeur du parc des Virunga, blessé par balles ?

    En savoir plus

  • Transfert d'argent : l'Afrique perd près de 2 milliards de dollars par an

    En savoir plus

  • Daniel Cohn-Bendit fait ses adieux au Parlement européen

    En savoir plus

FRANCE

DSK revient sur les images "terribles" de son arrestation à New York

© Capture d'écran CNN

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/07/2013

Dans une interview accordée à la chaîne américaine CNN, Dominique Strauss-Kahn évoque le moment "terrible" où il est apparu menotté devant les caméras du monde entier lors de son arrestation à New York en mai 2011.

Deux ans après son arrestation à New York, Dominique Strauss-Kahn est revenu, mardi 10 juillet, pour laz chaîne américaine CNN sur le moment "terrible", où il a été présenté devant les caméras du monde entier menottes aux poignés alors qu'il "ne comprenait pas ce qui se passait et pourquoi j'étais là".

Dominique Strauss-Kahn, arrêté par la police après avoir été accusé de viol, le 14 mai 2011, par une femme de chambre guinéenne de l'hôtel Sofitel de New York, a affirmé qu'il avait alors ressenti de la "colère", dans cette interview présentée par CNN comme la première en anglais de l'ancien patron du Fonds monétaire international (FMI) depuis sa démission de l'institution financière.

Extrait de l'interview qui sera diffusée sur CNN (en anglais non sous-titrée)

"J'étais en colère, je ne comprenais pas ce qui se passait, je ne comprenais pas pourquoi j'étais là. Je comprenais juste qu'il se passait quelque chose que je ne comprenais pas", a indiqué Dominique Strauss-Kahn en évoquant le moment, fréquent aux États-Unis, où une personne qui vient d'être arrêtée est présentée aux caméras et appareils photo des journalistes.

"C'est une chose terrible, vraiment. Le problème, c'est que c'est un moment où dans la société américaine et européenne, vous êtes supposé innocent, vous êtes supposé innocent jusqu'à ce que vous soyez jugé coupable", a ajouté l'ancien directeur général du FMI.

"On vous montre à tout le monde comme si vous étiez un criminel, à un moment où personne ne sait si c'est vrai ou pas. Vous êtes peut-être un criminel, peut-être pas. La preuve vient après. Ce n'est pas juste de mettre les gens dans cette position devant le reste du monde quand on ne sait pas ce qu'ils ont fait", a-t-il poursuivi.

L'interview, dont l'extrait évoquant brièvement l'affaire du Sofitel a été publiée mardi par CNN, sera diffusée mercredi dans sa totalité. Dominique Strauss-Kahn y parle également de l'Europe et du système bancaire en Europe.

"DSK", qui avait dû démissionner après ces accusations de viol de son poste de directeur général du FMI, avait également dû renoncer à ses ambitions présidentielles en France pour le scrutin de 2012. Les poursuites pénales avaient été ensuite abandonnées par le parquet de New York, qui avait remis en cause la crédibilité de la femme de chambre, Nafissatou Diallo.

Un accord financier confidentiel, conclu en décembre dernier entre Dominique Strauss-Kahn et son accusatrice, a réglé l'affaire au civil.

Avec dépêches

Première publication : 10/07/2013

  • CINÉMA

    Les premières images de Depardieu dans la peau de DSK

    En savoir plus

  • AFFAIRE DU SOFITEL

    DSK, Diallo et les dessous de la transaction

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Affaire du Sofitel : les avocats américains de DSK négocient

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)