Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Enlèvement en Algérie

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : à quel jeu joue la Turquie ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls à Berlin : prendre exemple sur le modèle allemand ?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

  • Qui est Hervé Gourdel, l’otage français aux mains des jihadistes algériens ?

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Présidentielle tunisienne : le point sur les candidats

    En savoir plus

  • Un million de bébés européens nés grâce à Erasmus

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

FRANCE

Extrême droite : dissolution de "Troisième voie" et des "JNR"

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/07/2013

Le Conseil des ministres a dissous, mercredi, trois groupes d'extrême droite dont des sympathisants sont impliqués dans la mort du militant antifasciste Clément Méric. Leur chef Serge Ayoub va déposer un recours devant le Conseil d'État.

Les groupes d’extrême droite "Troisième voie" et "Jeunesses nationalistes révolutionnaires" (JNR) ainsi que l’association "Envie de rêver", qui gère le "Local", un établissement où se rallient les militants de Troisième voie dans le 15e arrondissement de Paris, ont été dissous par décret en Conseil des ministres, mercredi 10 juillet, sur proposition du ministre de l’Intérieur, Manuel Valls.

C’est la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, qui l’a annoncé, indiquant que ces trois structures, dont font partie des sympathisants impliqués dans la mort du jeune militant d'extrême gauche Clément Méric, "présentaient les caractéristiques de milices privées" incitant à "la discrimination et à la haine".

Serge Ayoub, leader de "Troisième voie" et des JNR, a aussitôt annoncé qu'il attaquerait le décret devant le Conseil d'Etat pour le faire annuler pour "abus de pouvoir". "Bien sûr, il y aura un recours pour abus de pouvoir. Il y a sept critères précis dans l'article L212-1" du code de la sécurité intérieure, qui autorisent la dissolution d'un groupe "et nous ne sommes pas dedans", a-t-il affirmé.

Auto-dissolution

Serge Ayoub, alias "Batskin", l'ancien chef des skinheads parisiens, entend également déposer un "référé-liberté" devant la justice pour obtenir "la suspension du décret" et son application "jusqu'à ce que le Conseil d'Etat se prononce".

Il avait pourtant lui-même annoncé le 25 juin l'auto-dissolution de "Troisième voie" et des JNR, dans le collimateur du gouvernement après la rixe tragique du 5 juin à Paris entre skinheads d'extrême droite et militants d'extrême gauche, dans laquelle un jeune antifasciste, Clément Méric, avait trouvé la mort. Les cinq mis en examen dans cette affaire sont sympathisants ou membres de Troisième voie, à l'instar du principal mis en cause, Esteban Morillo, 20 ans.

Selon Serge Ayoub, contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, "aucun des écrits de Troisième voie n'incite à la haine raciale" et les "JNR ne sont pas une milice privée, c'est un service d'ordre". "Cette décision est politique. On est dans le fait du prince", a-t-il dénoncé.

Avec dépêches

Première publication : 10/07/2013

  • AFFAIRE CLÉMENT MÉRIC

    Les groupuscules d'extrême droite Troisième voie et JNR annoncent leur dissolution

    En savoir plus

  • AFFAIRE CLÉMENT MÉRIC

    Ce que révèle une caméra de surveillance sur la mort de Clément Méric

    En savoir plus

  • FRANCE

    Mort de Clément Méric : vers une dissolution de Troisième Voie ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)