Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

A Gaza, Israël et le Hamas revendiquent la victoire

En savoir plus

DÉBAT

Cessez-le-feu Israël - Hamas : un espoir pour la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Manuel Valls: le Premier ministre en opération séduction

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

La French Touch, avec le chef Thierry Marx et le mathématicien Cédric Villani

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Cameroun : la famille d'Albert Ebossé pleure le joueur tué en Algérie

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Immigration : 170 corps retrouvés près des côtes libyennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Coup d’envoi de la 71ème Mostra de Venise

En savoir plus

SUR LE NET

Après "l'Ice Bucket Challenge", place au "Rice Bucket Challenge"

En savoir plus

FOCUS

Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

En savoir plus

  • Bloquer l'avancée de l'EI, le casse-tête d'Obama

    En savoir plus

  • La déclaration d'amour de Valls aux entreprises françaises

    En savoir plus

  • Le "califat" de Boko Haram : "Un simple coup médiatique"

    En savoir plus

  • Samuel Eto’o met un terme à sa carrière internationale avec le Cameroun

    En savoir plus

  • Cessez-le-feu à Gaza : qui d'Israël ou du Hamas sort vainqueur ?

    En savoir plus

  • Macron vs Montebourg : deux styles opposés mais une même politique ?

    En savoir plus

  • Ronaldo, Robben, Neuer : qui sera sacré joueur européen de l'année ?

    En savoir plus

  • Zara retire de la vente une marinière flanquée d'une étoile jaune

    En savoir plus

  • Affaire Tapie : Christine Lagarde mise en examen pour "négligence"

    En savoir plus

  • France : le chômage atteint un nouveau record en juillet

    En savoir plus

  • Un rapport de l’ONU accuse Damas et l’EI de crimes contre l’humanité

    En savoir plus

  • Ebola : le Liberia sanctionne ses ministres réfugiés à l'étranger

    En savoir plus

  • Milan, ville de transit pour les réfugiés syriens

    En savoir plus

  • Theo Curtis, ex-otage américain en Syrie, est arrivé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Syrie : l'unique passage menant au Golan tombe aux mains des rebelles

    En savoir plus

FRANCE

Le prestigieux hôtel Lambert à Paris ravagé par un incendie

© AFP | Le feu s'est déclaré vers 1h30 du matin à l'hôtel Lambert.

Vidéo par France 2

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/07/2013

L'hôtel Lambert, bien connu des Parisiens pour les trésors architecturaux qu'il abrite, a été ravagé par les flammes dans la nuit de mardi à mercredi. Racheté par le frère de l'ex-émir du Qatar, l'édifice était en pleine rénovation.

Les flammes ont dévasté dans la nuit du 9 au 10 juillet l'hôtel Lambert, un chef-d’œuvre dessiné par l'architecte Louis Le Vau au XVIIe siècle situé sur l'île Saint-Louis à Paris.

L’incendie, qui a été circonscrit vers 7h30 par les pompiers de Paris, n'a fait aucune victime. "Le feu s'est déclaré vers 1h30 au niveau de la toiture pour des raisons encore inconnues et s'est ensuite propagé rapidement", a expliqué à Reuters le lieutenant-colonel Pascal Le Testu, porte-parole des sapeurs-pompiers de Paris. "Il a toutefois pu être contenu dans le volume de l'hôtel Lambert et n'a pas atteint les immeubles environnants qui ont été évacués par précaution", a-t-il ajouté.

"C’est une épreuve sur le plan du patrimoine"

Les flammes ont fragilisé la structure de l'hôtel entraînant l'effondrement partiel d'un escalier et d'un fronton au niveau de la partie centrale. "Il y a dans cet hôtel un certain nombre d'œuvres d'art et également des peintures au plafond. Nous avons essayé de les préserver lors de notre intervention. Il faut maintenant faire un bilan complet de ces

Les pompiers de Paris ont lutté contre les flammes pendant plusieurs heures
© AFP

œuvres d'art qui ont eu à subir soit les flammes, soit les fumées, soit le rayonnement thermique, soit l'eau", a précisé le lieutenant colonel. Des spécialistes du patrimoine sont arrivés sur place pour faire un premier bilan, a-t-il ajouté.

Les Parisiens connaissent bien l'hôtel pourvu d'un jardin terminé par un balcon en demi-lune situé au bout de l'île Saint-Louis, dominant la Seine et le pont Henri-IV.

L'hôtel Lambert comprend notamment une superbe galerie peinte par Charles Le Brun, l'un des auteurs de la galerie des Glaces qui sera construite au château de Versailles.

"C'est vraiment une catastrophe car nous nous sommes battus pour que les fresques de la galerie Hercule soient conservées dans le projet de rénovation et là tout est parti en fumée ou bien noyé sous les eaux", s'est désolée auprès de l'AFP Sophie Pons, sur le trottoir une bonne partie de la nuit comme plusieurs autres voisins.

Le maire de Paris Bertrand Delanoë s'est également rendu mercredi matin près de l'édifice."C'est une épreuve sur le plan du patrimoine, c'est un hôtel particulier absolument exceptionnel. Quand il a été acheté, il y a eu pas mal de polémiques [pour savoir s'il serait] restauré dans le respect le plus strict des règles", a-t-il déclaré.

Une rénovation controversée

Racheté en 2007 par le frère de l'ex-émir du Qatar, l'édifice faisait l’objet d’une rénovation sur le point de s’achever.

Cette rénovation en profondeur a fait l'objet d'une longue joute judiciaire entre le propriétaire et les amoureux du patrimoine, dont l'association Paris historique, qui s'est

L'incendie s'est déclaré vers 1h30 au niveau de la toiture
© AFP

soldée en 2010 par un accord à l'amiable entre les parties. Le projet prévoyait un retour de l'hôtel dans sa forme initiale du XVIIe siècle tout en le modernisant.

La construction de garages en sous-sol, sous la cour de l'hôtel, d'un ascenseur et de salles de bains était prévue, au grand dam des détracteurs du projet qui craignaient une fragilisation de la structure de l'hôtel et sa dénaturation.

Même la Pologne s'était émue, l'hôtel ayant appartenu pendant 150 ans à la famille princière polonaise Czartoryski, qui l'a vendu aux Français Rothschild en 1975. Les Rothschild et le baron Alexis de Rédé y donnèrent des fêtes mémorables.

L'actrice Michèle Morgan, qui fut pendant vingt ans, jusqu'en 1976, une des locataires de l'hôtel, alors partagé en appartements, avait elle aussi milité contre le projet.

Lors d'une audience au tribunal administratif de Paris en septembre 2009, Jean-Pierre Babelon, membre de l'Institut de France, avait dit son émotion devant les risques. "L'hôtel Lambert est un lieu sacré du paysage parisien. C'est une architecture extraordinaire, d'une inventivité fabuleuse", avait-il déclaré.

L'un de ses avocats, Eric Ginter, avait souligné que le propriétaire, "francophile et francophone", entendait mener une rénovation "exemplaire" qui était une chance "inouïe" pour la France de rénover l'hôtel Lambert.

Avec dépêches

Première publication : 10/07/2013

COMMENTAIRE(S)