Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les attentats ne suffisent pas à expliquer les chiffres du chômage"

En savoir plus

MARDI POLITIQUE

Christian Estrosi : "Les propos de Patrick Buisson ne me touchent pas"

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : aux États-Unis, le mouvement "Buy Black" prend de l’ampleur

En savoir plus

SPORT

Mondial des moins de 20 ans : les Bleuets ont une chance d'entrer dans l'Histoire

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/07/2013

L'équipe de France des moins de 20 ans a la possibilité de disputer pour la première fois de son histoire une finale de Coupe du monde. Elle doit pour cela battre le Ghana mercredi en demi-finale.

Les Bleuets sont aux portes de l’exploit. En affrontant le Ghana en demi-finale du Mondial-2013, organisé en Turquie, l’équipe de France des moins de 20 ans peut décrocher une place en finale, ce qu’aucune sélection française de cette catégorie n’a jamais réussi.

Après un premier tour décevant (1 victoire, 1 nul, une défaite), les jeunes pousses tricolores ont ensuite fait sensation face à la Turquie en huitièmes de finale (4-1) et l’Ouzbékistan en quarts (4-0). Contre le Ghana qu’ils ont déjà battu en poules (3-1), les Français apparaissent comme les grands favoris.

Pour leur sélectionneur Pierre Mankowski, cette génération a beaucoup de talents, mais la finale est loin d’être atteinte. "Il ne faut pas oublier que cela avait été difficile dans les autres matchs, le Ghana a montré beaucoup de respect et de sérieux. C’est une équipe à prendre avec beaucoup de respect", a-t-il déclaré avant cette rencontre.


Du côté des joueurs, l’heure n’est pas non plus à l’euphorie, mais à la concentration. "On les connait, on sait à qui on aura affaire mais il faut justement rester vigilant. On est tous conscients que ça n’avait pas été facile", estime l’attaquant Florian Thauvin, qui a marqué un penalty lors du dernier match.

Surprenante Irak

Dans l’autre demi-finale, l’Uruguay, vainqueur de l’Espagne (1-0 a.p.), sera opposée à la surprenante équipe d’Irak qui est venue à bout de la Corée du Sud au terme d’un match conclu aux tirs au but (3-3 a.p., 5 t.a.b à 4).

Cette qualification a été célébrée bruyamment dimanche soir dans les rues du pays. "L'équipe des Lions a rendu sa fierté à l'Irak, quelque chose dont les politiques se montrent incapables depuis des années", a ainsi témoigné un Irakien à l’AFP.

Cette victoire est d’autant plus importante que depuis de nombreuses années le pays vit à l’écart des grandes compétitions de football en raison des violences. En mars dernier, la Fédération internationale de football (Fifa) avait autorisé l'Irak à organiser des matchs internationaux amicaux, mais la semaine dernière, après une nouvelle série d’attentats, la Fifa a une nouvelle fois interdit ces rencontres sur le sol irakien.

Selon l’AFP, 50 personnes ont péri au cours des derniers mois dans au moins 10 attaques liées au football en Irak.

Avec dépêches

Première publication : 10/07/2013

COMMENTAIRE(S)