Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls est-il capable de rassembler les socialistes ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Organisation de l'Etat islamique perd la ville de Syrte, son fief en Libye

En savoir plus

FOCUS

Italie : la région désertée de Basilicate reprend vie grâce aux migrants

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Richard Bona, l'un des bassistes les plus doués de sa génération

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

L'Italie entre dans une zone d'incertitude

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'échec de Renzi: avoir sous-estimé la brutalité sociale de sa politique"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La "castritude" selon Ségolène Royal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Pierre Conesa : "L’Arabie saoudite a une diplomatie à deux facettes"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"La Turquie ne peut pas se passer de l'Europe"

En savoir plus

SPORT

Canal+ porte plainte contre BeIn Sport pour "concurrence déloyale"

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2013

La chaîne française Canal+ a décidé de porter plainte devant le tribunal de commerce contre sa rivale qatarie BeIn Sport pour "concurrence déloyale". Elle estime en effet que son concurrent n'est pas soumis aux mêmes contraintes de rentabilité.

Après des mois de tensions concernant notamment l'acquisition des droits sportifs et le recrutement massif de journalistes, Canal+ a finalement décidé d'attaquer frontalement BeIn Sport. La chaîne française a porté plainte contre sa concurrente qatarie pour "concurrence déloyale" devant le tribunal de commerce de Paris.

Cette information, révélée par BFM Business, a été confirmée par une source à l'AFP. Canal+ considère en effet que les deux entreprises ne sont pas soumises aux mêmes règles de concurrence. Alors que le groupe Canal répond à une logique de rentabilité, BeInSport, détenue par un État, le Qatar, n'a pas cette contrainte et dispose de moyens financiers colossaux.

Comme le précise BFM Business, la chaîne qatarie est ainsi "vendue bien moins cher que ce qu'elle coûte". Elle propose un abonnement à seulement 11 euros à ses abonnés, contre près de 40 euros pour Canal+. Ces recettes sont estimées à une centaine de millions d'euros par an, alors que son coût de grille s'élève "entre 300 et 330 millions d'euros par an".

"Leur ambition n'est pas du tout de faire un résultat économique. C'est regrettable de voir ces dépenses sans fin (NDLR : notamment l'acquisition de droits sportifs) en face desquelles il n'y a pas de revenus", avait ainsi regretté le président de Canal en juin dernier.

Avec dépêches

Première publication : 11/07/2013

  • BRÉSIL

    La puissante télévision Globo dans la ligne de mire des manifestants

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)