Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Le Liberia en lutte contre le virus Ebola

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Il faut lever la voix face au massacre perpétré à Gaza"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gaza: les larmes d'un responsable de l'ONU

En savoir plus

DÉBAT

"Fonds vautours" en Argentine : et après le défaut de paiement ?

En savoir plus

DÉBAT

Boko Haram : une menace incontrôlable ?

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Quelle diplomatie économique pour la France ? Avec Hubert Védrine et Pascal Lamy

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : cohue meurtrière lors d'un concert à Conakry

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Crash du vol AH5017 : Hommage à 2 cinéastes disparus

En savoir plus

FOCUS

Birmanie : la transition démocratique piétine

En savoir plus

  • Gaza : début d'une trêve de trois jours, des négociations prévues en Égypte

    En savoir plus

  • Carte : l’opération Barkhane de l’armée française au Sahel

    En savoir plus

  • Une dizaine de soldats ukrainiens tués par des séparatistes dans l'Est

    En savoir plus

  • Lourd bilan après une série d’explosions dues au gaz à Taïwan

    En savoir plus

  • En images : rassemblement pro-Israël à Paris sous haute protection policière

    En savoir plus

  • Devant les juges, Karim Wade se considère "prisonnier politique"

    En savoir plus

  • Free veut racheter T-mobile, poids lourd de la téléphonie américaine

    En savoir plus

  • Ebola : l’OMS débloque 100 millions de dollars

    En savoir plus

  • Gaza : un responsable de l'ONU fond en larmes en direct

    En savoir plus

  • Royaume-Uni : HSBC ferme les comptes de plusieurs clients musulmans

    En savoir plus

  • Ils ont fait plier l'Argentine : qui sont ces fonds "vautours" ?

    En savoir plus

  • La dissolution de la Ligue de défense juive à l’étude

    En savoir plus

  • Israël mobilise de nouveaux réservistes et obtient des munitions américaines

    En savoir plus

  • Avec "Lucy", Luc Besson domine le box-office américain

    En savoir plus

  • MH17 : les enquêteurs de l'OSCE accèdent au site du crash

    En savoir plus

  • Vidéo : reportage au cœur des tunnels creusés par le Hamas à Gaza

    En savoir plus

  • La clôture frontalière, nouvelle pomme de discorde entre le Maroc et l’Algérie

    En savoir plus

FRANCE

Gaz de schiste : Ayrault recadre sérieusement Montebourg

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2013

"Il est exclu d'exploiter des gaz de schiste en France", a rappelé le Premier ministre après de nouveaux propos controversés de son ministre du Redressement productif sur le sujet.

C’est un sévère rappel à l’ordre du Premier ministre envers Arnaud Montebourg. Jean-Marc Ayrault a en effet recadré le ministre du Redressement productif pour ses déclarations sur le gaz de schiste, ce dernier préconisant devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale la création d’une "compagnie nationale publique" pour "exploiter de manière écologique le gaz de schiste". Selon des propos rapportés par l’agence AEF Développement durable, Arnaud Montebourg a également estimé qu’une nationalisation de l’exploitation du gaz de schiste affranchirait la France de sa dépendance au pétrole.

Des propos qui n’ont pas été du goût de Jean-Marc Ayrault. Dix jours après l’éviction de Delphine Batho du ministère de l’Écologie, le Premier ministre a réitéré la position du gouvernement, à savoir que l'interdiction de l'exploiter serait "maintenue".

"Aujourd'hui, il est exclu d'exploiter des gaz de schiste en France. Aucune autorisation n'a été donnée et cette position sera évidemment maintenue", a déclaré le Premier ministre. La "position du gouvernement français consiste à travailler à préparer la transition énergétique, et le gaz de schiste n'est pas dans l'équation du gouvernement", a ajouté Jean-Marc Ayrault.

Dans les rangs du gouvernement, le Premier ministre n’a pas été le seul à taper du poing sur la table. Jean-Vincent Placé, sénateur Europe Écologie-Les Verts (EELV) a, lui, attaqué sur RFI un "adversaire de l’écologie et du gouvernement". "Je ne comprends pas vraiment Arnaud Montebourg. Il sait que ce qu’il défend n’est pas la position du gouvernement, ni du président, et pourtant, il en rajoute une couche. Est-ce que c’est de la provocation? Je ne sais pas", a-t-il commenté.

"Apprendre à renoncer"

Le nouveau ministre de l’Écologie et de l’Énergie, Philippe Martin, a répliqué mercredi que la question d’une exploitation "écologique" des gaz de schiste ne se posait pas aujourd’hui en France en raison du bilan carbone "très négatif" de ces forages.

La secrétaire nationale du Parti socialiste chargée de l’environnement, Laurence Rossignol, n’a pas mâché ses mots jeudi sur RMC Info, en soulignant qu’Arnaud Montebourg n’était "n’est ni ministre de l’Écologie ni de l’Énergie". "J’ai connu Arnaud Montebourg mieux inspiré. Il n’y a pas de façon propre d’exploiter les gaz de schiste par une entreprise publique plus que par une société privée, a-t-elle dit. Il va falloir apprendre à renoncer."

Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes, et le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, ont pour leur part appelé le ministre du Redressement productif à la "cohérence" gouvernementale sans toutefois condamner ses propos.

La France a interdit en juillet 2011 la technique de la fracturation hydraulique, utilisée notamment aux États-Unis, pour l’exploitation du gaz de schiste.

Avec dépêches

Première publication : 11/07/2013

  • FRANCE

    Gaz de schiste : le Parlement cherche des alternatives

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Le gaz de schiste, ce n'est pas qu'une histoire d'eau

    En savoir plus

  • FRANCE

    Entre Hollande et les industriels, il y a de l'eau dans le gaz de schiste

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)