Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Israël et intelligence économique : Un modèle à suivre ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

DÉBAT

Exclusif : De Sarajevo à Guantanamo, l'itinéraire des six d'Algérie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Patrick Chauvel, photographe de guerre

En savoir plus

SUR LE NET

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"De sang-froid"

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Quels sont les enjeux de la conférence internationale sur l'État islamique ?

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

  • Les députés français se penchent sur un projet de loi contre le jihad

    En savoir plus

  • Grève chez Air France : journée noire attendue lundi

    En savoir plus

  • Netflix, le service de vidéos à la demande, débarque en France

    En savoir plus

  • Mondial de basket : la "team USA" seule au monde

    En savoir plus

  • EI : "Ce ne sont pas des musulmans mais des monstres", affirme Cameron

    En savoir plus

  • Législatives suédoises : la gauche en tête, poussée historique de l'extrême droite

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Lille prend la tête, l’OM revient

    En savoir plus

  • Objecteurs de conscience en Israël : 200 vétérans défendent leur unité

    En savoir plus

  • Les pro-russes menacent le processus de paix dans l'est de l'Ukraine, selon Kiev

    En savoir plus

  • Webdocumentaire : Chibanis, l’éternel exil des travailleurs maghrébins

    En savoir plus

FRANCE

Gaz de schiste : Ayrault recadre sérieusement Montebourg

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2013

"Il est exclu d'exploiter des gaz de schiste en France", a rappelé le Premier ministre après de nouveaux propos controversés de son ministre du Redressement productif sur le sujet.

C’est un sévère rappel à l’ordre du Premier ministre envers Arnaud Montebourg. Jean-Marc Ayrault a en effet recadré le ministre du Redressement productif pour ses déclarations sur le gaz de schiste, ce dernier préconisant devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale la création d’une "compagnie nationale publique" pour "exploiter de manière écologique le gaz de schiste". Selon des propos rapportés par l’agence AEF Développement durable, Arnaud Montebourg a également estimé qu’une nationalisation de l’exploitation du gaz de schiste affranchirait la France de sa dépendance au pétrole.

Des propos qui n’ont pas été du goût de Jean-Marc Ayrault. Dix jours après l’éviction de Delphine Batho du ministère de l’Écologie, le Premier ministre a réitéré la position du gouvernement, à savoir que l'interdiction de l'exploiter serait "maintenue".

"Aujourd'hui, il est exclu d'exploiter des gaz de schiste en France. Aucune autorisation n'a été donnée et cette position sera évidemment maintenue", a déclaré le Premier ministre. La "position du gouvernement français consiste à travailler à préparer la transition énergétique, et le gaz de schiste n'est pas dans l'équation du gouvernement", a ajouté Jean-Marc Ayrault.

Dans les rangs du gouvernement, le Premier ministre n’a pas été le seul à taper du poing sur la table. Jean-Vincent Placé, sénateur Europe Écologie-Les Verts (EELV) a, lui, attaqué sur RFI un "adversaire de l’écologie et du gouvernement". "Je ne comprends pas vraiment Arnaud Montebourg. Il sait que ce qu’il défend n’est pas la position du gouvernement, ni du président, et pourtant, il en rajoute une couche. Est-ce que c’est de la provocation? Je ne sais pas", a-t-il commenté.

"Apprendre à renoncer"

Le nouveau ministre de l’Écologie et de l’Énergie, Philippe Martin, a répliqué mercredi que la question d’une exploitation "écologique" des gaz de schiste ne se posait pas aujourd’hui en France en raison du bilan carbone "très négatif" de ces forages.

La secrétaire nationale du Parti socialiste chargée de l’environnement, Laurence Rossignol, n’a pas mâché ses mots jeudi sur RMC Info, en soulignant qu’Arnaud Montebourg n’était "n’est ni ministre de l’Écologie ni de l’Énergie". "J’ai connu Arnaud Montebourg mieux inspiré. Il n’y a pas de façon propre d’exploiter les gaz de schiste par une entreprise publique plus que par une société privée, a-t-elle dit. Il va falloir apprendre à renoncer."

Bruno Le Roux, chef de file des députés socialistes, et le ministre de l’Agriculture, Stéphane Le Foll, ont pour leur part appelé le ministre du Redressement productif à la "cohérence" gouvernementale sans toutefois condamner ses propos.

La France a interdit en juillet 2011 la technique de la fracturation hydraulique, utilisée notamment aux États-Unis, pour l’exploitation du gaz de schiste.

Avec dépêches

Première publication : 11/07/2013

  • FRANCE

    Gaz de schiste : le Parlement cherche des alternatives

    En savoir plus

  • ÉNERGIE

    Le gaz de schiste, ce n'est pas qu'une histoire d'eau

    En savoir plus

  • FRANCE

    Entre Hollande et les industriels, il y a de l'eau dans le gaz de schiste

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)