Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Passer l'arme à droite"

En savoir plus

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Obama envoie 350 soldats supplémentaires en Irak

    En savoir plus

  • "Le monde est en train de perdre la bataille contre Ebola", s'alarme MSF

    En savoir plus

  • Jihad : une Française retrouve sa fillette, emmenée de force en Syrie

    En savoir plus

  • Mistral : "Les technologies de pointe ont déjà été transmises aux Russes"

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le chef des Shebab somaliens visé par un raid américain

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

FRANCE

Vidéo : "Je ne pense pas avoir de problème particulier avec les femmes", affirme DSK

© Capture youtube

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2013

Interrogé sur l'affaire du Sofitel, Dominique Strauss-Kahn a expliqué, dans une interview sur CNN, qu'il n'a pas de "problème particulier avec les femmes". Selon l'ancien directeur du FMI, ce qui s'est passé à New York relevait de la sphère privée.

Dans un entretien accordé à Paris, diffusé mercredi 10 juillet sur la chaîne américaine CNN, Dominique Strauss-Kahn est revenu longuement sur ses démêlés judiciaires et l’affaire du Sofitel de New York.

Il y a deux ans, alors directeur du Fonds monétaire international, il avait été accusé de viol par Nafissatou Diallo, une femme de chambre guinéenne de l'hôtel Sofitel, et avait dû démissionner de son poste.

Interrogé par le journaliste sur son rapport avec les femmes, Dominique Strauss-Khan estime qu’il ne "pensait pas avoir de problème particulier" avec elles, ajoutant toutefois qu’il avait "certainement un problème pour n’avoir pas compris ce que l’on attend d’un homme politique de très haut niveau".

"J’ai fait cette erreur de penser qu’on pouvait avoir une vie publique et une vie privée sans lien entre elles", s’est-il justifié. "J’ai eu tort, parce que les gens n’attendent pas ce genre de comportement hétérodoxe de la part de quelqu’un qui a des responsabilités publiques".

Extrait de l'interview diffusée sur CNN (en anglais non sous-titrée)


"Une affaire privée"

Lors de cette interview, l’ancien ténor du Parti socialiste français s’est une nouvelle fois défendu d’avoir attaqué la femme de chambre : "Quelque chose est arrivé qui relevait de la vie privée et je pense toujours que ce qui s’est passé dans cette chambre d’hôtel relève de la vie privée, à moins qu’un procureur vous dise que vous allez être inculpé pour avoir fait quelque chose et qu’il en ait les preuves".

"Mais quand le procureur vous dit 'ok, finalement, nous n’avons pas de quoi vous inculper', cela veut dire que c’est une affaire privée et personne n’a rien à dire là-dessus", estime-t-il. Deux ans plus tard, M. Strauss -Kahn n’exclu pas l’éventualité d’un coup monté, même s'il n’en a "pas la preuve".

Dominique Strauss Kahn a finalement vu les poursuites pénales contre lui abandonnées par le parquet de New York, qui a remis en cause la crédibilité de Nafissatou Diallo. L’affaire a finalement été réglée au civil par un accord financier confidentiel conclu au mois de décembre.

En 2011, l’ancien directeur du FMI avait finalement dû renoncer à se présenter à l’élection présidentielle française de l'année suivante. Concernant son possible retour sur la scène politique, DSK affirme que "désormais les problèmes de la politique française" sont derrière lui.
"Je travaille de par le monde avec les gouvernements, je suis content d’aider et j’aime cela", résume-t-il.

Avec dépêches

Première publication : 11/07/2013

  • ÉTATS-UNIS

    DSK revient sur les images "terribles" de son arrestation à New York

    En savoir plus

  • FRANCE

    Affaire du Carlton : le parquet de Lille requiert un non-lieu en faveur de DSK

    En savoir plus

  • FRANCE

    DSK, un être "mi-homme, mi-cochon" ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)