Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

MODE

La mode de 2014 marquée par une douce révolution et une prise de conscience des créateurs.

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : calme précaire dans la capitale, violences en province

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Cameroun, la population se mobilise pour l'éducation

En savoir plus

#ActuElles

Canada : les mystérieuses disparitions des femmes autochtones

En savoir plus

REPORTERS

Le meilleur des grands reportages de France 24 en 2014

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Retour sur les temps forts de l’année 2014

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Un troisième Bush à la Maison Blanche ?"

En savoir plus

DÉBAT

CAN-2015 : un défi pour le continent africain

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

EUROPE

Le Premier ministre du Luxembourg Jean-Claude Juncker démissionne

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2013

Le chef du gouvernement du Luxembourg présentera vendredi sa démission en raison de la mise en cause de ses "responsabilités politiques" dans un scandale impliquant les services de renseignement. Des élections pourraient se tenir en octobre.

Premier ministre du Luxembourg depuis 18 ans et doyen des dirigeants européens, Jean-Claude Juncker a été contraint à la démission mercredi après la défection de ses alliés socialistes suite à un scandale lié au service de renseignement.

"Je convoque un conseil de gouvernement demain à 10h00, et je présenterai la démission du gouvernement au Grand Duc", a déclaré le Premier ministre luxembourgeois devant les députés après sept heures de débat.

Lâché par les siens

Mis en cause par une commission parlementaire pour sa "responsabilité politique" dans les dérives du service de renseignement (SREL), il avait accusé cette dernière d'avoir elle aussi failli dans le contrôle des activités de ce service.

Admettant tout au plus quelques "erreurs", il s'était presque posé en victime : "je ne suis pas d'accord pour endosser la responsabilité, car si c'était le cas, chaque ministre devrait alors être responsable de la moindre erreur commise par un fonctionnaire".

Les socialistes, ses alliés au gouvernement, l'avaient lâché dans l'après-midi en déposant une motion demandant la dissolution de la Chambre des députés et l'organisation d'élections anticipées dans les trois mois. Son parti chrétien social se retrouvait donc isolé avec 26 députés sur 60.

"Le Premier ministre doit prendre ses responsabilités, non pas parce qu'il est malhonnête ou incompétent mais parce qu'il a fait les mauvais choix", avait déclaré le président du parti socialiste, Alex Bodry. "Il y a eu de graves dysfonctionnements. La responsabilité du Premier ministre est engagée", avait-il asséné.

Des élections anticipées

Des élections vont être organisées, probablement en octobre. Jean-Claude Juncker a indiqué aussitôt qu'il pensait se représenter à un mandat politique dans son pays, sans préciser s'il entendait de nouveau briguer le poste de chef du gouvernement.

"Je constate qu'une majorité de la Chambre veut des élections anticipées", a déclaré l'interéssé devant les députés. "Il n'y avait pas d'autre choix que de présenter la démission du gouvernement".

Inamovible Premier ministre du Luxembourg depuis janvier 1995, Jean-Claude Juncker, était le dernier grand artisan de la construction européenne. À seulement 58 ans, il détenait le record de longévité à la tête d'un gouvernement européen, ayant rejoint le club des dirigeants de l'UE alors que François Mitterrand et Helmut Kohl étaient encore au pouvoir.

Le retour du lion politique ?


En cas de retrait de Jean-Claude Juncker, la question de sa succession reste ouverte. Toujours très populaire, notamment auprès des jeunes, il pourrait tenter de se succéder à lui-même en étant en octobre tête de liste des chrétiens-sociaux, la première formation politique du pays.

Mais d'autres noms sont évoqués, en particulier celui de Viviane Reding, la grande rivale de Juncker au sein de son parti, exilée depuis près de 15 ans à la Commission européenne à Bruxelles, où elle est actuellement chargée de la Justice.

Avec dépêches
 

Première publication : 11/07/2013

  • EUROPE

    Juncker déclare vouloir agir de concert avec la Banque centrale européenne

    En savoir plus

  • ZONE EURO

    Selon Jean-Claude Juncker, la zone euro serait au bord de la récession

    En savoir plus

  • PORTUGAL

    Jean-Claude Juncker ne croit pas que Lisbonne va demander l'aide financière de l'UE

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)