Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Fièvre de lassa, le Nigeria lutte contre une épidémie sans précédent

En savoir plus

LE DÉBAT

"Le nouvel antisémitisme" : un manifeste à charge ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Marie-Claude Pietragalla et Julien Derouault : un nouveau pas de deux dans "Lorenzaccio"

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Ce n'est pas le moment de fantasmer sur le dégel intercoréen"

En savoir plus

L’invité du jour

"La plupart du temps, les bibliothèques ne sont pas là où les gens ont le plus besoin d’elles"

En savoir plus

L'INFO ÉCO

Grève chez Air France : l'arme du référendum

En savoir plus

FOCUS

RDC : le fléau des enlèvements d'enfants contre rançon

En savoir plus

DANS LA PRESSE

"Amical mais critique, Emmanuel Macron séduit le Congrès"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Macron aux États-Unis : un bilan en demi-teinte

En savoir plus

Moyen-orient

Doha prépare une Coupe du monde à 156 milliards d'euros

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2013

L'émirat du Qatar a prévu d'investir 156 milliards d'euros durant les dix prochaines années dans les infrastructures destinées à l'organisation du Mondial-2022, selon le cabinet Deloitte.

Le Qatar n'aime pas la demi-mesure. Selon un rapport publié par le cabinet Deloitte, le Qatar aurait prévu d'investir près de 156 milliards d'euros durant les dix prochaines années dans des infrastructures destinées à l'organisation du Mondial-2022 de football. Doha envisageait au départ de dépenser quelque 40 milliards d’euros pour la première Coupe du monde jamais organisée au Moyen-Orient.

En plus des équipements purement sportifs - plusieurs stades notamment -, quelque 110 milliards d’euros devraient être alloués aux infrastructures de transport (métros, aéroports et routes) dans les cinq années à venir, précise l'étude. En outre, une quinzaine de milliards d’euros seront investis dans des structures hôtelières.
 
Juteux contrats à prendre pour les sociétés étrangères
 
Le cabinet Deloitte indique que seulement 13% des marchés ont été passés. De quoi attirer l’attention des sociétés étrangères qui espèrent conclure de juteux contrats avec l’émirat gazier.
 
Environ 400 000 visiteurs (touristes ou supporteurs) sont attendus au Qatar durant la Coupe du monde 2022 dont on ignore encore si elle se tiendra aux dates traditionnelles - à savoir en juin et juillet - ou en hiver. En cause, les températures extrêmes de l'été dans le Golfe qui peuvent atteindre les 50°C.
 
À titre de comparaison, le coût de l'organisation du Mondial-2014 au Brésil, qui a provoqué de nombreux mouvements de protestation au cours du mois de juin, est estimé à 11 milliards d’euros.

Avec dépêches

Première publication : 11/07/2013

COMMENTAIRE(S)