Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : des enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

EUROPE

Reprise de programmes sur l'ancien canal de la télévision publique grecque

© AFP

Vidéo par FRANCE 24

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/07/2013

Après un mois d'interruption, la télévision publique grecque émet de nouveau depuis mercredi soir. La fermeture soudaine avait été décidée le 11 juin par le Premier ministre Samaras, dans le but de réaliser des économies.

Les programmes de la télévision publique grecque, abruptement suspendus il y a un mois, ont repris tard mercredi soir avec la diffusion d'un film, a constaté l'AFP.

Un vieux film grec, avec parfois des interruptions sur des images figées, a été diffusé sur les fréquences auparavant utilisées par le groupe de télévision ERT.

La télévision publique qui affichait un écran noir depuis un mois, a commencé à réémettre mercredi matin via une mire fixe montrant le mot "télévision publique grecque" et un globe sur fond de vagues colorées.

Les syndicats de l'ex-ERT ont qualifié la reprise des émissions de télévision de "pirate". Rejetant les appels du gouvernement à libérer le siège du groupe, ils ont appelé les salariés des chaînes de télévision privées à un arrêt de travail de 5 heures jeudi.

Le gouvernement a fait appel à des bénévoles pour diffuser les nouveaux programmes



La fermeture sans préavis de l'organisme de radiotélévision publique ERT, décidée le 11 juin par le Premier ministre Antonis Samaras pour raison budgétaire, a induit la suppression de 2.600 emplois publics, et créé une vague d'émotion dans le monde entier, aucun pays démocratique n'ayant jamais interrompu le signal de son organisme d'audiovisuel public, garant du pluralisme de l'information.

Le gouvernement envisage une période intermédiaire de deux mois environ avec des programmes temporaires.

"Ensuite nous ferons appel aux journalistes (de l'ancienne ERT, ndlr) pour qu'ils travaillent avec nous" a dit M. Kapsis.

Le Conseil d'Etat a convenu que la restructuration de l'ERT faisait partie des prérogatives gouvernementales, mais a condamné le gouvernement à rediffuser au plus vite des programmes et à supprimer les écrans noirs.

La crise de l'audiovisuel public a généré une crise gouvernementale et provoqué la sortie du petit parti de gauche Dimar de la coalition gouvernementale, laissant en face-à-face la Nouvelle-Démocratie (droite) et le Pasok (socialiste), avec une majorité de seulement 5 sièges au Parlement.

Les personnels de l'ERT, qui ont reçu leur lettre de licenciement, continuent d'émettre bénévolement des programmes, dont des journaux d'information, qui sont diffusés via Internet avec le soutien de l'organisme européen d'audiovisuel public, depuis le siège de l'ancien groupe ERT en banlieue nord-est d'Athènes.

AFP

Première publication : 11/07/2013

  • GRÈCE

    Fermeture de la télé publique : le gouvernement grec avait "des comptes à régler"

    En savoir plus

  • GRÈCE

    En Grèce, les chaînes de la télévision publique affichent toujours un écran noir

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Fermeture de l'audiovisuel public grec : Samaras coupable d'excès de zèle ?

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)