Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Conférence à Paris sur l'Irak : quelle réponse face à l'organisation de l'EI ? (Partie 1)

En savoir plus

FOCUS

La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

CharlElie Couture, l’immortel de la chanson française

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Les Noirs Africains attaqués à Tanger et le harcélement filmé au Caire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Abbottabad peut-elle tourner la page Ben Laden ?

En savoir plus

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Culture : Bruxelles contre les artistes ?

En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • Air France : la grève devrait s'intensifier mardi

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Centrafrique : l'ONU prend en charge le maintien de la paix

    En savoir plus

  • Projet de loi anti-jihadiste : la France suit l’exemple du Royaume-Uni

    En savoir plus

  • Microsoft achète Minecraft, le jeu qui valait 2,5 milliards de dollars

    En savoir plus

  • Netflix débarque en France : le test de France 24

    En savoir plus

  • Le parti de Gbagbo claque la porte de la commission électorale

    En savoir plus

  • Fifa : Sepp Blatter et son entourage de nouveau soupçonnés de corruption

    En savoir plus

  • Le Medef et son million d'emplois en cinq ans, un effet d'annonce ?

    En savoir plus

  • François Hollande : "Il n'y a pas de temps à perdre" face à l’EI

    En savoir plus

  • La ville libanaise d'Arsal face aux jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Le footballeur français Nicolas Anelka signe un contrat en Inde

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : premiers vols de reconnaissance français en Irak

    En savoir plus

  • Le procès de la tempête Xynthia s'ouvre en Vendée

    En savoir plus

EUROPE

Le pape François durcit les sanctions pénales contre la pédophilie au Vatican

© AFP | Le pape François.

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 11/07/2013

Le pape François a signé un décret qui durcit les sanctions à l'encontre de tout acte de pédophilie au Vatican. Cette réforme du Code pénal prévoit également un renforcement de la répression des cas de corruption ou de blanchiment d'argent.

Le pape François a signé jeudi 11 juillet un décret qui durcit les sanctions pour tout acte de pédophilie et crimes contre les mineurs. Selon cette nouvelle loi, les abus contre les personnes de moins de 18 ans comme "la vente, la prostitution, l'enrôlement et les violences sexuelles à leur encontre, la pédopornographie, la détention de matériel pédopornographique et les actes sexuels avec [ces derniers]" seront désormais inclus dans une définition plus large des crimes contre les mineurs, a annoncé le Vatican dans un communiqué.

En avril, le pape François avait demandé d'agir "avec détermination" contre les sévices sexuels commis par des membres du clergé. C'était la première fois que le pape argentin s'exprimait publiquement et directement sur ces sévices subis pendant des décennies par des dizaines de milliers d'enfants.

La justice autorisée à inculper les responsables de la Curie

Cette refonte du système pénal du Vatican ne s’arrête pas aux abus pédophiles et introduit aussi dans ses lois divers crimes déjà reconnus par des conventions internationales comme la torture, le génocide et la discrimination raciale. Il renforce, par exemple, la répression de cas de corruption ou de blanchiment d'argent comme ceux qui ont récemment secoué l'IOR, la banque du Vatican.

Il prévoit également l'extradition et une obligation de coopération judiciaire internationale pour les institutions du Saint-Siège, répondant ainsi aux observations de l'organe européen Moneyval contre le financement du terrorisme. Il autorise, de fait, la justice à inculper les responsables de la Curie romaine, y compris pour des crimes commis en dehors de l'État du Vatican.

Ce "motu proprio", nom du décret signé par le pape, vise donc à "ajuster aux paramètres internationaux" le système pénal du Vatican qui remontait à 1929. C'est une nouveauté par rapport à son prédécesseur Benoît XVI qui s'était surtout concentré sur un assainissement interne de l'Église et des diocèses via un limogeage des évêques et prêtres impliqués, tout en encourageant la coopération avec les autorités judiciaires civiles.

Avec dépêches

Première publication : 11/07/2013

  • POLOGNE

    Un prêtre soupçonné de pédophilie malmène des journalistes de FRANCE 24

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Un évêque américain jugé pour avoir couvert des prêtres pédophiles

    En savoir plus

  • VATICAN

    Victime d'un prêtre pédophile, une Irlandaise expose son cas devant des évêques

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)