Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Manuel Valls fait disparâitre ses tweets...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Barack Obama, en costume clair et sans stratégie

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

  • Université d'été du PS : militants désorientés recherchent parti unifié

    En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut être ferme face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

Afrique

En Afrique du Sud, le turbulent Julius Malema veut défier l'ANC en lançant son parti

© Archives AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2013

Évincé de l'ANC pour ses multiples provocations, le jeune Julius Malema a annoncé la création de sa propre formation politique. Un parti qui lui permettrait de prendre part aux élections générales de 2014.

Exclu du Congrès national africain (ANC) en 2012 pour indiscipline, le jeune leader politique sud-africain Julius Malema s’apprête à lancer son propre parti afin de pouvoir concourir aux élections générales de 2014, dont l'ANC au pouvoir depuis 1994 est grand favori.

La formation, appelée Combattants pour la liberté économique (Economic Freedom Fighters, EFF), "serait un mouvement de gauche radicale, anticapitaliste, anti-impérialiste, qui devrait participer aux élections", a déclaré l'ancien chef de la Ligue de jeunesse de l'ANC devant la presse, jeudi 11 juillet.

EFF devrait être officiellement porté sur les fonts baptismaux lors d’un rassemblement des partisans de Julius Malema les 26 et 27 juillet à Soweto. Son programme reprendrait ses revendications lorsqu'il dirigeait la section des jeunes de l'ANC : la nationalisation des mines et des banques ainsi qu'une réforme agraire sur la base d'une expropriation sans compensation des fermiers blancs.

"Ces mines que nous voulons nationaliser, nous n'allons pas les payer", a-t-il insisté jeudi. Avant d’ajouter : "Personne ne va être rejeté à la mer, mais les Blancs doivent se préparer à partager […] S'il n'y a pas de partage, vous serez forcés à partager".

"Héritier de la lutte anti-apartheid"

Julius Malema, 32 ans, s'est taillé une notoriété d’homme politique turbulent et populiste dont les provocations et les harangues peu amènes à l’égard des Blancs lui avaient valu d'être exclu de l'ANC au début de 2012. Le jeune trublion a également fait parler de lui pour ses ennuis avec le fisc et la justice, qui lui reproche de s'être illégalement enrichi en tirant profit de ses positions politiques.

Depuis sa disgrâce, "Juju", comme l’appelle ses partisans, clame à l’envi que l'ANC a trahi ses idéaux. "EFF est l'héritier de la lutte" contre l'apartheid, a-t-il estimé, qualifiant son futur mouvement d'"organisation populaire inspirée par les souffrances des gens sur le terrain".

Julius Malema a parallèlement annoncé que son mouvement allait payer les frais d'avocats des familles des 34 mineurs tués par la police sud-africaine à la mine de platine de Marikana (nord) en août 2012. L'an dernier, il avait entrepris une tournée des mines en grève, appelant les travailleurs à les rendre "ingouvernables".

Avec dépêches

Première publication : 12/07/2013

  • Julius Malema inculpé de blanchiment d'argent

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Julius Malema, leader des jeunes de l'ANC, a été exclu du parti

    En savoir plus

  • AFRIQUE DU SUD

    Heurts entre partisans de Malema et policiers à Johannesburg

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)