Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

FRANCE

"Nicolas reviens", un business qui séduit les nostalgiques de Sarkozy

© By Matao | Une housse d'iPad

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2013

Le retour de Nicolas Sarkozy sur la scène politique profite à un petit business lancé il y a un an par l'épouse de l'ancien ministre de l'Éducation, Luc Ferry : la vente de produits estampillés "Nicolas, reviens".

C'est le cadeau qui fait fureur en ce moment : coque de smartphones, magnet ou autre pochette estampillés "Nicolas reviens", en référence à l'ancien président Sarkozy. Ces produits dérivés ont notamment rencontré un franc succès le week-end dernier, lors de la fête de la Violette, organisée par la Droite forte, courant de l'UMP. Il paraîtrait que Brice Hortefeux a déjà son mug...


Dans la boutique parisienne spécialisée dans les cadeaux personnalisés By Matao, on se délecte du succès de la collection, lancée l'année dernière après la défaite de Nicolas Sarkozy à l’élection présidentielle. "Ces produits ont tout de suite très bien marché", indique à FRANCE 24 Charlotte De Fouquières, copropriétaire du magasin.

Du business plus que la politique

À l'origine de cette idée lucrative, une certaine Marie-Caroline Ferry, l'autre copropriétaire de la boutique qui n'est autre que l'épouse de l'ancien ministre de l'Éducation (2002-2004), Luc Ferry, et sœur de Charlotte De Fouquières . "Cet homme [Sarkozy] déchaîne tellement les passions et ils sont tellement nombreux à réclamer son retour que je me suis dit qu’il y avait forcément quelque chose à faire. Nicolas reviens! c’est du quatorzième degré… bien sûr", affirme-t-elle vendredi 12 juillet, dans Le Parisien.

Les deux femmes d'affaires se défendent de vouloir faire de la politique. "Ici, on s'amuse à trouver des slogans qui collent toujours à l'actualité. Alors si les ventes avaient été mauvaises, on aurait tout de suite arrêté la gamme", conclut Charlotte De Fouquières.

Première publication : 12/07/2013

  • FRANCE

    Nicolas Sarkozy devant l'UMP : "Ceci n'est pas ma rentrée politique"

    En savoir plus

  • FRANCE

    François Fillon affiche sa "détermination" pour la présidentielle de 2017

    En savoir plus

  • POLITIQUE FRANÇAISE

    Sarkozy en homme providentiel : une stratégie gaullienne

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)