Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

FRANCE

Soupçonné de tentative d'évasion, Yvan Colonna a été transféré en région parisienne

© AFP

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 12/07/2013

Soupçonné de préparer une tentative d'évasion, Yvan Colonna, l'assassin du préfet Erignac, a été transféré de la prison d'Arles à celle de Réau en région parisienne. Ses proches démentent qu'il ait voulu s'évader.

Yvan Colonna a-t-il eu le projet de s’évader ? C’est en tous cas la raison invoquée par la Chancellerie pour justifier le transfèrement vendredi 12 juillet du condamné le plus célèbre de France dans une prison de la région parisienne.

Condamné à perpétuité pour l'assassinat du préfet de Corse Claude Erignac, Yvan Colonna était détenu à Arles depuis le mois de décembre. Mais selon la justice, il aurait tenté de préparé une évasion avec un possible recours à des explosifs. Compte tenu de ces informations, "l'administration a jugé inutile de courir le risque de laisser Yvan Colonna à Arles" et a décidé son transfèrement à la prison de Réau (Seine-et-Marne).

Une version que ses avocats et proches contestent. Pour Me Pascal Garbarini, "cette prétendue tentative d'évasion, ou plus exactement de préparatifs en vue d'une tentative d'évasion", est une façon d'empêcher le rapprochement de son client de la prison corse de Borgo, non loin de Bastia, où résident l'épouse et le bébé du condamné. Depuis son interpellation, le 4 juillet 2003, "il n'y a eu aucune procédure disciplinaire concernant Yvan Colonna", a insisté Me Garbarini. "Je pense qu'on est dans un stratagème qui est d'empêcher Yvan Colonna de retrouver sa famille", a-t-il ajouté.

"C’est un procès d’intention"

"On lui reproche une prétendue volonté de s'évader alors qu'aucune espèce d'élément ne permet de le penser", a ajouté un autre de ses avocats, Me Patrice Spinosi. "C'est un procès d'intention", a-t-il estimé.

Yvan Colonna, condamné définitivement en juillet 2012, avait été transféré en décembre à la centrale d'Arles, après avoir été incarcéré huit ans à Fresnes (Val-de-Marne) puis un an à Toulon.

Le père d'Yvan Colonna, Jean-Hugues, s’est dit surpris par la décision. "Il est impossible que mon fils ait pu envisager une évasion, vu les liens qu'il a avec sa famille", qui lui rendait visite chaque semaine à Arles. "En admettant même qu'une évasion réussisse, c'était se priver lui-même des relations avec sa famille", a-t-il estimé.

Avec dépêches

Première publication : 12/07/2013

  • FRANCE

    Corse : du nationalisme à la vendetta

    En savoir plus

  • FRANCE

    L'ancien avocat d'Yvan Colonna tué par balles en Corse

    En savoir plus

  • FRANCE

    Yvan Colonna définitivement condamné à la perpétuité

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)