Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Tchéky Karyo

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des Arts du couturier Elie Saab

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Jacques Attali, président de PlaNet Finance

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts, avec Nadine Labaki (partie 1)

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Beyrouth des arts (partie 2)

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jeff Koons, l'icône du néo-pop s'expose à Paris !

En savoir plus

FOCUS

Massacre de Thiaroye : une histoire toujours controversée, 70 ans après

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Réunion de l'Opep sous haute pression

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hollande est-il Vert ?"

En savoir plus

SPORT

Championnats de France : Jimmy Vicaut détrône Christophe Lemaitre

© Stéphanie Trouillard/FRANCE24

Texte par Stéphanie TROUILLARD

Dernière modification : 13/07/2013

Jimmy Vicaut est devenu le nouveau champion de France du 100m en battant le tenant du titre Christophe Lemaitre. Avec un temps canon de 9'95 en série, il est aussi devenu le 3e Français a passé sous la barre des 10 secondes.

Le duel annoncé entre Christophe Lemaitre et Jimmy Vicaut aux Championnats de France d'athlétisme a tenu toutes ses promesses. Le Savoyard a été détroné par son rival parisien sur l'épreuve du 100m au stade Charléty, à Paris.

Après avoir lancé les hostilités lors des séries en réalisant un temps canon de 9'95, la meilleure performance européenne de la saison, Vicaut a récidivé en finale avec le même chrono devant Lemaitre second (10''19) et Emmanuel Biron, troisième (10''25).

"Je lui ai rendu la pareille! Je suis content je suis à moins de 10 secondes par deux fois”, a réagi le nouveau champion. Grâce à cette performance Jimmy Vicaut est devenu le troisième Français à passer sous la mythique barre des 10 secondes. Il a également égalé la 2e performance française de tous les temps à trois centièmes du record de France de Christophe Lemaitre (9.92 en 2011).

À quelques semaines du début des Championnats du Monde en Russie (10 au 18 aout), cette course est de bonne augure. “Il y a encore du travail à faire techniquement pour Moscou”, a toutefois minimisé le sprinteur du Paris Avenir Athletic.

Grand perdant du jour, Christophe Lemaitre n'a pas caché sa déception. “Oui c'est pénible, c'est pas du tout ce que j'attendais de cette finale, pour moi c'était d'être premier et de garder ce titre. Jimmy a été le plus fort. Encore j'aurais été à la lutte jusqu'au bout, mais là je ne fais pas une bonne course”, a-t-il commenté. “Je n'avais pas les sensations comme à Rabat ou en Coupe d'Europe. C'est difficile”

Le grand blond pourra toutefois essayer de se rattraper dimanche sur le 200m, une épreuve sur laquelle Jimmy Vicaut a préféré faire l'impasse.

Soumaré, sacrée sur 100m

La victoire a été plus difficile à chercher pour Myriam Soumaré. Championne de France en titre sur 100m, la sprinteuse a conservé sa couronne mais elle a dû s'arracher pour franchir en tête la ligne d'arrivée : “Je suis satisfaite d'être championne de France, mais je suis très décue du chrono. J'aurais voulu faire mieux”. Avec un temps de 11'30, elle n'a pas encore réussi à se qualifier pour les Mondiaux de Moscou (lle chrono est fixé à 11"18). “Ca va être la course après les minimas. Ca va être stressant, mais on reste concentré”.

Malgré cette victoire en demi-teinte sur 100m, Myriam Soumaré garde le sourire. Elle va essayer de décrocher son billet pour la Russie dimanche sur le 200m des Championnats de France : “Si je ne réalise pas les minimas, je sais qu'au moins j'aurais tout donné pour aller les chercher. Je partirai sans regrets”.

Le beau retour de l'enfant terrible

Pour son retour aux Championnats de France après deux ans de soucis physiques et de déboires en dehors des pistes, Teddy Tamgho a remporté le concours du triple saut avec la manière. L'athlète a décroché le titre avec un saut de 17,49m lors du sixième essai, sa meilleure performance de la saison.

“Ca fait deux ans et un jour que j'étais blessé pour la première fois à la cheville. Le 12 juillet 2011”, a-t-il déclaré très heureux après sa victoire. “Je suis sur le bon chemin. J'avance. Je fais trois concours à 17,40m et plus. Je m'approche doucement des 17,50m. Je suis très très serein dans l'attitude car je prends du plaisir. Aujourd'hui, je n'ai pas cherché à faire une performance, mais à gagner”.

Teddy Tamgho a aussi tenu à saluer la performance de Yoann Rapinier, son dauphin, qui a réalisé un saut à 17,45m, synonyme de qualifications pour les Mondiaux de Moscou : “Je me suis bien régalé. Il y a eu un bel adversaire du côté de Yohann Rapinier. Même s'il n'a pas des qualités exceptionnelles, c'est un bosseur. Pour atteindre ce niveau mondial, il faut le mental. Je pense qu'il va continuer à monter”. Le rendez-vous est donc déjà donné pour les Championnats du Monde dans un mois.


 

Première publication : 13/07/2013

  • ATHLÉTISME

    Teddy Tamgho, le retour du bad boy de l’athlétisme français

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Championnats de France : la belle entrée en matière de Lemaitre et Robert-Michon

    En savoir plus

  • ATHLÉTISME

    Meeting Areva : Myriam Soumaré, force tranquille du sprint français

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)