Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France : une rentrée politique sous le signe de la division

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Geoffroy Roux de Bézieux : "La loi Macron est insuffisante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Vidéo : La Nouvelle-Orléans en pleine renaissance artistique

En savoir plus

FOCUS

Le secteur pharmaceutique indien entaché par des scandales

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Dix ans après Katrina, la Nouvelle-Orléans vibre à nouveau

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Delerm, l'amoureux de la vie

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Peter Gumbel : "En France, les inégalités à l'école sont croissantes"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Bernardino Leon : "Un accord en Libye est possible autour du 10 septembre"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Mort en direct"

En savoir plus

Afrique

Sept Casques bleus tués lors d'une patrouille au Darfour

© AFP

Vidéo par Valériane GAUTHIER

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 15/07/2013

Sept Casques bleus de la mission de maintien de la paix des Nations unies et de l'Union africaine au Darfour (Minuad) ont été tués lors d'une patrouille non loin de la capitale du Sud-Darfour Nyala. Dix-sept autres soldats ont été blessés.

Sept Casques bleus ont été tués et dix-sept autres blessés samedi 13 juillet lors d'une patrouille dans la région soudanaise du Darfour, a annoncé la force conjointe de maintien de la paix ONU-Union africaine (Minuad).

Il s'agit de l'incident le plus meurtrier qu'a connu la Minuad en cinq ans d'opérations. Les sept soldats ont été tués près d'une base de la mission ONU-UA, à Manawashi, au nord de Nyala, la principale ville du Darfour, alors qu'ils se rendaient vers un autre site de la Minuad, à Khar-Abeche.

Selon les premières informations, les Casques bleus ont été pris pour cible par un groupe d'assaillants qui n'ont pu être identifiés. Il y a eu des "échanges de coups de feu prolongés". Deux des 17 blessés sont des femmes appartenant aux forces de police de la mission mixte ONU-UA.

La Minuad n'a pas révélé la nationalité des victimes, mais les troupes tanzaniennes sont généralement en charge de cette zone.

40 casques bleus ont péri depuis la mise en place de la Minuad en 2007

La dernière attaque la plus meurtrière dans l'histoire de la mission remontait au 2 octobre 2012, quand quatre casques bleus nigérians avaient péri dans une embuscade dans l'ouest du Darfour.

La Minuad avait déjà été touchée le 4 juillet par une attaque armée, faisant trois blessés parmi les casques bleus à Lavado, à une soixantaine de kilomètres à l'est de Nyala.

La capitale du Sud-Darfour a, elle aussi, été le théâtre de violences la semaine passée. Des "différends" entre membres de forces de sécurité seraient à l'origine de heurts qui ont fait au moins huit morts, dont deux travailleurs humanitaires, entre le 3 et le 7 juillet.

Plus de 40 Casques bleus ont péri lors d'actions hostiles depuis la mise en place de la Minuad en 2007. Des sources à l'ONU déplorent régulièrement ne jamais avoir été informées de poursuites judiciaires à l'encontre des responsables, malgré des appels répétés des Nations unies en ce sens.

Au moins 300 000 personnes ont été tuées et 1,8 million déplacées au Darfour en dix ans, selon l'ONU. Khartoum parle de son côté de 10 000 morts.

Avec dépêches
 

Première publication : 13/07/2013

  • SOUDAN

    L'ONU dément la prise d'otage de ses soldats au Darfour

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Une cinquantaine de soldats de la Minuad capturés au Darfour

    En savoir plus

  • SOUDAN

    Trois Casques bleus abattus au Darfour

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)